Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« douceur »»»

« douceur », « douceurs » ou « le doux » dans :
Saint-Gelais
1547
~ Si j’ai du bien…
Ronsard
1552
~ Doux fut le trait…
~ Ce ne sont qu’haims…
Baïf
1552
~ Dans ces coraux…
~ Haute beauté…
1555
~ Rien étreindre ne puis…
~ Ô beaux yeux azurins…
~ Doux dédain, douce paix…
1573
~ Ore de mal en bien…
Le Caron
1554
~ Où prit Jupin…
~ Ni les honneurs…
Philieul
1555 (1548)
~ Ô doux dédains… (Canz. 205)
La Gravière
1558
~ Qu’est-ce qu’Amour?…
Magny
1559
~ De nuit au ciel…
d’Espinay
1560
~ Lorsque tous cois…
~ Ce ne fut pas…
Grévin
1560
~ Allons, Belle, sous ce rosier…
Ellain
1561
~ L’amitié libre…
Jodelle
1574
~ Que n’ai-je mes esprits…
Chantelouve
1576
~ En noble sang…
Hesteau
1578
~ Avoir d’un bref repos…
Le Loyer
1579
~ Sous un voile mortel…
Catherine Des Roches
1579
~ Belle plutôt les eaux…
1583
~ La Beauté, la doctrine…
Courtin de Cissé
1581
~ Ô doux propos…
~ Rien ne me plaît…
La Jessée
1583
~ Ô ris comblé…
~ Ce que l’orage fier…
~ Je te sondais ainsi…
Cornu
1583
~ Mon Dieu le beau téton…
Trellon
1587
~ De la bouche, des yeux…
Poupo
1590
~ Il n’y a pas au bord…
Expilly
1596
~ Avant qu’une autre Dame…
~ Cypris, Pithon, Minerve…
Lasphrise
1597
~ J’ai vu les belles fleurs…
~ La Courtisane…
Lope de Vega (Lancelot, traducteur)
1622
~ Tous les ruisseaux ouverts…

~#~














 

Douceur. Mielleuse ou emmiel­lée, ambro­sine, friande, savou­reuse, traître, amiable, déli­cieuse, confite, amor­çante, necta­rine, délec­table, gracieuse, allé­chante ou alli­chante, humaine, affri­an­dée, courtoise, bénigne, attrayante ou atti­rante, fémi­nine, blandis­sante, appâ­tée.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 84r° [Gallica, N0050715_PDF_174]
(texte modernisé).

[Adouci /-ie /-s. Luc ou luth, nectar, passions, printemps, ris, soupirs, souris, Zéphyre.]

[Aigre-douce /aigres-douces. Amou­reuse ou amante, orange, pommes.]

[Douce geôlière. Amou­reuse ou amante.]

[Douce nourrice. Cérès.]

[Douce-aigrette. Fraise.]

[Douce-contraire, douce-ennemie, douce-fière, douce-guerrière, douce-inhu­maine, douce-rebelle. Amou­reuse ou amante.]

[Doucelet. Tintin, ventre.]

[Doucereux /-euse. Appât, chant et chanson, fruits ou fruitages, herbe, lait, miel, nectar, odeur bonne, pât, pâtis, pâtu­rage ou pâture, plaisir, poétrons, saveur, sucre, vers, Zéphyre.]

[Doucet /-ette. Adonis, Amour, Cupidon, plume, ris.]

[[Ma] douceur. Nos amoureux transis […] en leurs écrits, princi­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obtenir quelque faveur, […] appellent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Doux /douce /-s. Accord de sons, accueil, agneau, air, allè­che­ment, allé­geance, ambroi­sie, amie, amiel­lure, ami­tié, amorce, amour, amou­rettes, anis, appât, attrait, aubade, Austre, babil, baboles, Bacchus, Baïf, baiser, bergère, blandis­se­ment et blandices, bonté, bouche, branle, brebis, campagne, caresse, César, chair, chant et chanson, Charites, chevet, clémence, colomb, colombe ou colom­belle, concombre, courtoi­sie, dame, délices, Diane, Dieu, eau, élo­quence, embras­se­ment, encens, enfant, face, faconde, faine, faveur, femmette et femme­lette, fille, fleur, fleuve, Flore, flûte, font ou fontaine, fraîcheur ou frescade, Français, franchise, fredon, fruits ou fruitages, gain, giron, gloire, goutte, grâce, haleine, harmonie, herbe, homme, huîtres, huma­ni­té, humblesse ou humi­li­té, humeur, jeunesse ou jouvence, joie, joues, jouissance, Junon, Jupin ou Jupiter, lait, langue, larmes, lèvres, liber­té, liesse, lin, liqueur, lyre, mains, maintien, mamelles, manne du ciel, Marie mère de Dieu, Méline, mère, miel, Minerve, moelle, mots, mouton, murmure, musc, Muses, musique, nectar, nichée, nid, nourrice, nourri­ture, nouveau­té, Nymphes, ode, odeur bonne, œillade, œillet, ombrage ou ombre, orange, paix, parfum, parole, passe-temps, passions, pât, pâtis, pâtu­rage ou pâture, peau, piété, pinceau, pitié, plaisir, pluie, plume, poésie, poétrons, poisson, pommes, prières, prime­vère, printemps, privau­té, pucelle, raisin, ramage, récom­pense, récon­fort, repos, ris, rose, rosée, rossi­gnol, ruisseau, santé, Saône, Sappho, simplesse ou simpli­ci­té, Sirènes, soie, somme ou sommeil, son, souffle­ment ou soufflet, soulas, soupirs, souris, souve­nance ou souve­nir, style, sucre, terre, tétin ou téton, Thalie, thym, tourteau, traite­ment, tremblo­te­ment, vendange, vente­let, Vénus, verdure, vierge, vin, violette, vit, voix, volup­té, yeux, Zéphyre.]

[Doux-amer /douce-amère. Amour, amou­reuse ou amante.]

[Doux-chantant. Cygne.]

[Doux-coulant /-ante. Baïf, font ou fontaine, liqueur, nectar, Ovide, parole, vin.]

[Doux-flairant. Bouquet.]

[Doux-grave. Tyard.]

[Doux-parleur /-s. Amoureux ou amant, Espa­gnols, Floren­tins.]

[Doux-sonnant /-ante /-s. Flûte, lyre, Orphée, vers.]

[Doux-sonneur. Orphée.]

[Doux-soufflant /-s. Soupirs, Zéphyre.]

[Doux-sucré /-ée. Ambroisie, nectar.]

[Doux-utile. Du Bellay.]

[Doux-tremblant. Souris.]

[Fière-douce. Vénus.]

[Les idolâtres de la jeune beauté du sexe fémi­nin, ont en si grande révé­rence cette partie de leur corps, qu’ils l’appellent source d’amour et fontaine de douceur.]

[Grave-doux. Jodelle, Sainte-Marthe.]

[Utile-doux. Poète.]























Douceur. Mielleuse ou emmiel­lee, ambro­sine, friande, sauou­reuse, traistre, amiable, deli­tieuse, confite, amor­çante, necta­rine, delec­table, gratieuse, alle­chante ou alli­chante, humaine, affri­andee, courtoise, benigne, attraiante ou atti­rante, femi­nine, blandis­sante, appas­tee.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 84r° [Gallica, N0050715_PDF_174]
(texte original).

[Adouci /-ie /-s. Luc ou luth, nectar, passions, printemps, ris, souris, souspirs, Zephyre.]

[Aigre-douce /aigres-douces. Amou­reuse ou amante, orange, pommes.]

[Douce ioliere. Amou­reuse ou amante.]

[Douce nourrice. Ceres.]

[Douce-aigrette. Fraise.]

[Douce-contraire, douce-ennemie, douce-fiere, douce-guerrierre, douce-inhu­maine, douce-rebelle. Amou­reuse ou amante.]

[Doucelet. Tintin, ventre.]

[Doucereus /-euse. Appast, chant & chanson, fruits ou fruitages, herbe, laict, miel, nectar, odeur bonne, past, pastis, pastu­rage ou pasture, plaisir, poetrons, saueur, succre, vers, Zephyre.]

[Doucet /-ette. Adonis, Amour, Cupidon, plume, ris.]

[[Ma] douceur. Noz amoureus transis […] en leurs escrits, princi­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obtenir quelque faueur, […] appelent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Doux /douce /-s. Accord de sons, accueil, aigneau, air, alle­chement, alle­geance, ambro­sie, amie, amiel­leure, ami­tié, amorce, amour, amou­rettes, anis, appast, attrait, aubade, Austre, babil, baboles, Bacchus, Baif, baiser, bergere, blandis­se­ment & blandices, bonté, bouche, bransle, brebis, Cæsar, campaigne, caresse, chair, chant & chanson, Charites, cheuet, clemence, colomb, columbe ou colum­belle, concombre, courtoi­sie, dame, delices, Diane, Dieu, eau, elo­quence, embras­se­ment, encens, enfant, face, faconde, faine, faueur, femmette & femme­lette, fille, fleur, fleuue, Flore, flute, font ou fontaine franchise, François, fredon, frescheur ou frescade, fruits ou fruitages, gain, giron, gloire, goutte, grace, haleine, harmo­nie, herbe, homme, huma­ni­té, humblesse ou humi­li­té, huytres, humeur, ieunesse ou iouuence, ieux [yeux], ioie, ioues, iouissance, Iunon, Iuppin ou Iuppiter, laict, langue, larmes, leures, liber­té, liesse, lin, liqueur, lyre, mains, maintien, mammelles, manne du ciel, Marie mere de Dieu, Meline, mere, miel, Minerue, moelle, mots, mouton, murmure, musc, Muses, musique, nectar, nichee, nid, nourrice, nourri­ture, nouueau­té, Nymphes, ode, odeur bonne, oeillade, oeillet, ombrage ou ombre, orange, paix, parfum, parole, passetemps, passions, past, pastis, pastu­rage ou pasture, peau, pieté, pinceau, pitié, plaisir, plume, pluye, poesie, poetrons, poisson, pommes, prieres, prime­uere, printemps, priuau­té, pucelle, raisin, ramage, recom­pense, recon­fort, repos, ris, rose, rosee, rossi­gnol, ruisseau, santé, Saone, Sapphon, simplesse ou simpli­ci­té, soie, somme ou sommeil, son, souffle­ment ou soufflet, soulas, souris, souspirs, souue­nance ou souue­nir, style, succre, Syrenes, terre, tetin ou teton, Thalie, thym, tourteau, traicte­ment, tremblo­te­ment, vendange, vente­let, Venus, verdure, vierge, vin, violette, vit, voix, volup­té, Zephyre.]

[Doux-amer /douce-amere. Amour, amou­reuse ou amante.]

[Doux-chantant. Cygne.]

[Doux-coulant /-ante. Baif, font ou fontaine, liqueur, nectar, Ouide, parole, vin.]

[Doux-flairant. Bouquet.]

[Doux-graue. Pontus de Thiard.]

[Doux-parleur /-s. Amoureus ou aimant, Espa­gnols, Floren­tins.]

[Doux-sonnant /-ante /-ans. Flute, lyre, Orphee, vers.]

[Doux-sonneur. Orphee.]

[Doux-soufflant /-s. Souspirs, Zephyre.]

[Doux-succré /dou-succree. Ambrosie, nectar.]

[Doux-tremblant. Souris.]

[Doux-vtile. Bellay.]

[Fiere-douce. Venus.]

[Les idolatres de la ieune beauté du sexe femin [sic], ont en si grande reue­rence ceste partie de leur corps, qu’ils l’appellent source d’amour et fontaine de douceur.]

[Graue-doux. Iodelle, Saincte Marthe.]

[Vtile-doux. Poete.]