««« Marie mère de Dieu »»»

« Marie » ou « la Vierge » dans :
Anne de Marquets
1605
~ La terre ne produit…
~ Si on prise beaucoup…

~#~














 

Marie mère de Dieu. Vierge, belle, sacrée, naza­ré­anne, mère-pucelle, sainte, élue, triom­phante, hono­rée, pitoyable, benoîte, imma­cu­lée, reine des cieux, chaste, bienheu­reuse, douce, noble, invio­lée, glorieuse, pudique, véné­rable, impol­lue.

L’Église Catho­lique attri­bue une infi­ni­té d’autres épi­thètes et titres d’honneur à la très glorieuse vierge Marie fille de Joachim et d’Anne, et mère de notre rédemp­teur Jésus-Christ, lesquels sont propres et parti­cu­liers à son fils, dont néan­moins tu te pourras aider, selon que ton sujet le requer­ra.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 158v°-159r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_323_324]
(texte modernisé).

[Fils de Marie. Jésus-Christ.]

[Neveu de la vierge. Saint Jean l’Évan­gé­liste [confusion avec le Baptiste].]






















«««  #  »»»

Marie mere de Dieu. Vierge, belle, sacree, naza­re­anne, mere-pucelle, sainte, esleuë, triom­phante, hono­ree, pitoiable, benoiste, imma­cu­lee, roine des cieux, chaste, bien-heureuse, douce, noble, inuio­lee, glorieuse, pudique, vene­rable, impo­luë.

L’Eglise Catho­lique attri­bue vne infi­ni­té d’autres epi­thetes & tiltres d’honneur à la tres­glorieuse vierge Marie fille de Ioachim & d’Anne, & mere de nostre redemp­teur Iesus Christ, lesquels sont propres & parti­cu­liers à son fils, dont neant­moins tu te pourras aider, selon que ton suiet le requer­ra.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 158v°-159r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_323_324]
(texte original).

[Fils de Marie. Iesus Christ.]

[Nepueu de la vierge. S. Iean l’Euan­ge­liste [confusion avec le Baptiste].]