Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« par­fum »»»

« parfum » ou « parfums » dans :
Ronsard
1552
~ Ce ris plus doux…
~ Que Gâtine ait…
Le Caron
1554
~ Ni les honneurs…
La Jessée
1583
~ Que toutes nos forêts…
Vauque­lin
1605
~ Ni les beaux lis plantés…
Claude Garnier
1609
~ Tant d’Astres clairs…

~#~














 

Parfum. Doux, ara­bien, gracieux, divin, exquis, odo­rant, embau­mé, damoi­se­let, onctueux, mus­qué, souef­fleu­rant, délec­table ou dé­li­cieux, aro­ma­tique. vois odeur bonne.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 192v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_391]
(texte modernisé).

[Parfumant. Musc.]

[Parfum des dieux. Rose.]

[Parfumé /-ée /-s. Amou­reux ou amant, Arabes, autel, courti­san, damoi­selle, Flore, gants, odeur bonne, Pâris, Sabée, Vénus, volup­té.]

[Parfumeux. Ambre.]

[Voir aussi senteur.]






















«««  #  »»»

Parfum ou Perfun. Doux, ara­bien, gratieus, diuin, exquis, odo­rant, embas­mé, damoi­se­let, onctueus, mus­qué, souef­fleu­rant, delec­table ou deli­tieus, aro­ma­tique. voi odevr bonne.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 192v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_391]
(texte original).

[Parfumant. Musc.]

[Parfum des dieux. Rose.]

[Parfumé /-ee [+perfumee] /-ez. Amou­reus ou aimant, Arabes, autel, courti­san, damoi­selle, Flore, gans, odeur bonne, Paris [Pâris], Sabee, Venus, volup­té.]

[Parfumeus. Ambre.]

[Voir aussi senteur.]