««« co­lombe »»»

« colombe », « Colom­belle » ou « Colombes » dans :
Le Saulx
1577
~ Comme on voit quelque­fois… (Th., 90)
Du Bartas
1578
~ Et de vrai, si d’un rien…
La Jessée
1583
~ Tu me surpris…
Jamyn
1584 [1879]
~ L’été sera l’hiver…
Vatel
1601
~ J’aime l’oiseau qui fait…
Certon
1620
~ Si vite par la plaine…

~#~














 

Colomb, Colombe ou Colom­belle. Douce, simple, hâve, blanche, craintive, humble, trémous­sante, lascive, frétil­larde, coite, roucou­lante, belle, chaude, légère, cyprienne, amou­reuse, rouante, peureuse, mi­gnarde, paphienne, blandis­sante, cythé­ré­anne, baisarde, dioné­anne, roide, tendrette, ida­lienne.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 63r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_132]
(texte modernisé).

[Colombin /-ine. Baiser, blancheur, pigeon.]

[Petite colom­belle. Amou­reuse ou amante.]

[Voir aussi oiseau et aigle, alouette, autour, autruche, busard, caille, cane ou canard, chardon­ne­ret, cigogne, coq, coq d’Inde, corbeau, corneille, cygne, duc, épervier, hibou, marti­net, milan, oie, oison, palombe, paon, passe­reau, péli­can, perdrix, perro­quet, pie, plongeon, poule, poussin, ramier, rossi­gnol, sacre, vautour…]






















«««  #  »»»

Colomb, Columbe ou Colum­belle. Douce, simple, haue, blanche, craintiue, humble, tremous­sante, lasciue, fretil­larde, coie, roucou­lante, belle, chaude, legere, cyprienne, amou­reuse, rouante, paoureuse, mi­gnarde, paphienne, blandis­sante, cythe­re­anne, baisarde, dione­anne, roide, tendrette, ida­lienne.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 63r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_132]
(texte original).

[Columbin [+colom­bin] /-ine. Baiser, blancheur, pigeon.]

[Petite colom­belle. Amou­reuse ou amante.]

[Voir aussi oiseau et aigle, alouette, autour, austruche, busard, caille, cane ou canart, chardon­ne­ret, cigogne, coq, coq d’Inde, corbeau, corneille, cygne, duc, esperuier, hibou, marti­net, milan, oie, oison, palombe, paon, passe­reau, peli­can, perdris, perro­quet, pie, plongeon, poule, poussin, ramier, rossi­gnol, sacre, vaultour…]








Liens

* On peut regar­der en ligne sur Gallica un « portrait de la Colombe », f° 78r° des Portraits d’Oiseaux enri­chis de Qua­trains de Pierre Belon, parus en 1557.

Liens valides au 01/02/19.