««« Cu­pi­don »»»

« ce vieil Enfant », « l’Enfant qui surmonte les Dieux », « le Dieute­let », « Cupi­don » ou « Cupi­dons » dans :
Du Bellay
1549
~ La Nuit m’est courte…
~ Qui a vu les Lis, et les Roses…
Magny
1557
~ Vos célestes beautés…
Ellain
1561
~ Vouloir être ravi…
Baïf
1573
~ Jamais œil, bouche, poil…
Du Monin
1582
~ Le printa­nier émail…
Jacques de Romieu
1584
~ Que servent ces œillets…
Bi­rague
1585
~ Un poil blond enla­cé…
Las­phrise
1597
~ Non sans cause, Beauvais…
Guy de Tours
1598 [1878]
~ On ne voit tant…
~ Ô doux regards…

~#~
















◊ « ce vieil Enfant, aveugle Archer, et nu » ; « l’Enfant qui surmonte les Dieux » (Du Bellay) ; « le faible-fort Enfant de la Cyprine » (Tahureau) ; « l’Enfant qui tant d’assauts me livre » (Baïf)
◊ « l’aveugle Archer » (La Jessée) ; « l’Archer » (Pontoux) ; « l’archer Paphien » (Du Monin) ; « Le Dieu qui pour ses armes porte la flèche et l’arc » (Guy de Tours) ; « l’Arche­rot » (Cl. Garnier)