Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« flûte »»»

« flûte » dans :
d’Aubigné
1616
~ La flûte qui joua…

~#~














 

Flûte. Doux-sonnante, mélo­dieuse, iné­gale, musi­cienne, douce, rustique, pertuisée, blandis­sante, sola­cieuse, pasto­rale, gentille, chante­resse.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 104r° [Gallica, N0050715_PDF_214]
(texte modernisé).

[Flûteur. Berger.]

[Voir aussi musique et fifre, hautbois, luc ou luth, lyre, tambour ou tambourin, trompe ou trompette.]























Flute ou Fleute. Doux-sonnante, melo­dieuse, ine­gale, musi­cienne, douce, rustique, pertuisee, blandis­sante, sola­tieuse, pasto­rale, gentille, chante­resse.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 104r° [Gallica, N0050715_PDF_214]
(texte original).

[Flusteur. Berger.]

[Voir aussi musique et fifre, haubois, luc ou luth, lyre, tabour ou tabourin, trompe ou trompette.]