««« her­be »»»

« grami­na » (latin), « herbe », « herbe­lette » ou « herbes » dans :
Ovide
1er siècle [1492]
~ Felix qui patitur… (Heureux qui peut compter…)
Magny
1553
~ Plutôt la mer…
Baïf
1555
~ Comme quand le prin­temps…
La Pé­ruse
1555
~ L’onde argen­tine ne couvre…
Pasquier
1555
~ Et de ses yeux…
Du Bellay
1558
~ De fleurs, d’épis…
Gadou
1573
~ Si vous voulez savoir…
Gou­lart
1574
~ Celui qui a…
Chante­louve
1576
~ Autant de feuilles vertes…
Le Saulx
1577
~ Si quelqu’un peut cueillir… (Th., 148)
Hes­teau
1578
~ Plutôt on pourra voir…
Cathe­rine Des Roches
1579
~ Belle plutôt les eaux…
La Bode­rie
1582
~ Mais qui dira…
La Jessée
1583
~ Qui comme une Ariane…
Cornu
1583
~ Plutôt du ciel astré…
Jamyn
1584 [1879]
~ L’été sera l’hiver…
Poupo
1590
~ Pour compter les valeurs…
Expil­ly
1596
~ Autant que l’Océan…
~ Ne trouver point de fin…
Las­phrise
1597
~ La beauté se fait voir…
Mont­chres­tien
1601
~ Par toi vont commen­cer…
Malde­ghem
1606
~ Mettez-moi où Phébus… (Canz., 145)
~ Tant d’ani­maux… (Canz. 237)
Claude Garnier
1609
~ Est-ce inhu­maine…
~ Qui peut nombrer…
d’Aubi­gné
1616
~ La flûte qui joua…
Certon
1620
~ Qui vante qui voudra…

~#~














 



















«««  #  »»»