««« pié­té »»»

« pié­té » dans :
Le Gay­gnard
1585
~ En toutes piété…

~#~














 

Piété. Offi­cieuse, sainte, humaine, dévote, chari­table, simple, débon­naire, chrétienne, douce, vertueuse, illustre, fille de reli­gion, affec­tion­née, chaste, amiable, misé­ri­cor­dieuse, divine, cordiale, honnête.

La Piété est une vertu qui consiste en trois points : Premiè­re­ment en l’honneur et ado­ra­tion de Dieu, puis en la révé­rence de ses saintes écri­tures, fina­le­ment en l’amour des parents et commi­sé­ra­tion de son semblable.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 206v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_419]
(texte modernisé).

[Piéteux /-euse /-s. Auguste, encens, Énée, larmes, nourri­ture, Pape, prières, sacri­fice, Thésée, vertu, vœu.]

[Voir aussi impié­té.]






















«««  #  »»»

Pieté. Offi­cieuse, sainte, humaine, deuote, chari­table, simple, debon­naire, chrestienne, douce, vertueuse, illustre, fille de reli­gion, affec­tion­nee, chaste, amiable, mise­ri­cor­dieuse, diuine, cordiale, honneste.

La Pieté est vne vertu qui consiste en trois poincts: Premie­re­ment en l’honneur & ado­ra­tion de Dieu, puis en la reue­rence de ses saintes escri­tures, fina­le­ment en l’amour des parens & commi­se­ra­tion de son semblable.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 206v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_419]
(texte original).

[Pieteus /-euse /-s. Ænee, Auguste, encens, larmes, nourri­ture, Pape, prieres, sacri­fice, Thesee, vertu, vœu.]

[Voir aussi impie­té.]