Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« vent »»»

« vent » ou « vents » dans :
Du Bellay
1550
~ Me soit amour…
Ronsard
1552
~ Que tout partout…
~ Toujours des bois…
~ Que Gâtine ait…
~ Un grand rocher…
1553
~ Toujours ne tempête…
Peletier
1555
~ Plus mes désirs…
~ Si tu n’es Vent…
Philieul
1555 (1548)
~ Ô doux dédains… (Canz. 205)
Baïf
1555
~ Tout tel que j’ai été…
1573
~ Ore de mal en bien…
Vauquelin
1555 [1872]
~ Je chasse en mer…
Magny
1557
~ Toujours la peste aux Grecs…
d’Espinay
1560
~ Lorsque tous cois…
Buttet
1561
~ Il me souvient…
~ Quand le clair ciel…
Turrin
1572
~ Chênes coulez le miel…
Jean de La Taille
1573
~ Ô cœur ingrat…
Gadou
1573
~ On entend, en hiver…
Desportes
1573
~ Mettez-moi sur la mer…
~ Quel feu par les vents animé…
Jodelle
1574
~ Comme un qui s’est perdu…
de Brach
1576
~ Vous vent, vous nautonier…
Boyssières
1578
~ Le vert, l’ardeur, le vent…
Hesteau
1578
~ Aime-moi mon Thyrsis…
La Jessée
1578
~ Grasinde, qui me fais…
1583
~ Que toutes nos forêts…
~ Ce que l’orage fier…
~ Quel aise en mon ennui…
Robert Garnier
1579
~ Que les rocs Capharés…
Blanchon
1583
~ À tant de fleurs…
~ Le Printemps gracieux… [strophes 2, 11 et 15]
Joseph Du Chesne
1584
~ Que plutôt les Autans…
Isaac Habert
1585
~ Tout ce qui est compris…
d’Avost
1587
~ La mer n’est pas toujours…
Poupo
1590
~ Il n’y a pas au bord…
Pontaymeri
1594
~ Qui a vu quelquefois…
Lasphrise
1597
~ La beauté se fait voir…
~ La Courtisane…
Alcanon
1598
~ Le torrent, le vent…
Claude Garnier
1609
~ Toujours la nuit…
~ Tant d’Astres fiers…
~ Soit que je vive…
Certon
1620
~ Qui vante qui voudra…

~#~


















¶ « le sapin tabourdé d’un Ouest inconstant » (Certon) : le navire heurté par le vent d’Ouest.
 

Vent. Orageux, sifflant, aigu, roide, félon, impétueux, vite, cinglant, ruineux, ému, dispos, résonnant, léger, audacieux, effroyable, aqui­lonien, fier, malicieux, avant-coureur, murmurant, horrible, boréal, froid, tempes­tatif ou tempétueux, empenné, haut-bruyant, furieux, mauvais, âpre, volage, outrageux, rude, vagabond, puissant, injurieux, marin, babillard, pluvieux, véhément, rase-terre, glacial, muable, dépit ou dépiteux, grondant, terrible, âpre [doublon], tumultueux, subtil, aérien, neigeux, trouble, noir, malin, fluctueux, chasse-nue, frémissant, nébuleux, enflé, irrite-mer, austral, galerneux, ébranle-rocher, tournoyant, flatueux, maître de la mer, pirouettant, tourbil­lonneux, cruel, animé ou animeux, soufflant, hivernal, nuisible, secoueux, bouffi, ravisseur, fâcheux, boute-feu, enragé, souffleteux, foudroyant, rompt-forêt, incertain. Le dimi­nutif Ventelet. Doux, Zéphyrin, refraî­chissant ou réfri­gé­ratif.

Le Vent n’est autre chose que l’air ému, laquelle émotion advient en plusieurs sortes. Or ainsi que le monde est divisé en quatre parties principales, Orient, Occident, Septen­trion et Midi, aussi sont quatre Vents principaux. Le Vent Oriental souffle droit de l’Orient équi­noxial, et s’appelle Vent d’amont : Le Vent Occi­dental souffle droit d’Occident, lequel nous appelons Vent d’en-bas ou d’aval : Le Vent Septen­trional souffle droit de Septen­trion, et se nomme Bise ou Galerne : Le Vent Méri­dional souffle droit de Midi, par aucuns appelé Vent de Midi, par autres Pluau, Vent marin et Austre. Outre ces quatre Vents principaux y en a quatre autres moyens ou mitoyens, nommés par nos mariniers français Suest, Northest, Northouest, Suouest.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 273r°v° [Gallica, N0050715_PDF_552_553]
(texte modernisé).

[Chasse-vent. Empé­docle.]

[Éventant. Soufflement ou soufflet.]

[Éventé. Amoureux ou amant, avo­casseau, fol.]

[Jouet à vent. Amou­reuse ou amante, incons­tance, jonc.]

[Jouet du vent. Feuillard ou feuille.]

[Père des vents. Neptune.]

[Roi des vents. Éole.]

[Serve du vent. Voile à voguer.]

[Ventelant. Ber ou berceau.]

[Venteux /-euse. Aile, air, Alpes, Aquilon, Borée, ciel, conque, eau, Éole, enflure, flots, girouet ou girouette, gosier, haleine, hiver, Lune, mer, murmure, Neptune, nuau ou nuage, nue ou nuée, oignon, onde, orage, pet, pieds, pluie, poireau, poudre ou poussière, poumon, soufflement ou soufflet, soupirs, tempête, tonnerre, tourbillon, tourmente, vague, violence, voile à voguer.]

[Voir aussi Zéphyre.]























Vent. Orageus, siflant, agu, roide, felon, impetueus, viste, singlant, ruineus, esmeu, dispost, resonnant, leger, audacieus, effroiable, aqui­lonien, fier, malitieus, auant-coureur, murmurant, horrible, boreal, froid, tempes­tatif ou tempestueus, empenné, haut-bruiant, furieus, mauuais, aspre, volage, outrageus, rude, vagabond, puissant, iniurieus, marin, babillard, pluuieus, vehement, rase-terre, glacial, muable, despit ou despiteus, grondant, terrible, aspre [doublon], tumultueus, subtil, aërin, neigeus, trouble, noir, malin, fluctueus, chasse-nuë, fremissant, nebuleus, enflé, irrite-mer, austral, galerneus, esbranle-rocher, tournoiant, flatueus, maistre de la mer, piroüetant, tourbil­lonneus, cruel, animé ou animeus, souflant, hiuernal, nuisible, secoueus, bouffi, rauisseur, facheus, boute-feu, enragé, soufleteus, foudroiant, rompt-forest, incertain. Le dim. Ventelet. Doux, Zephirin, refrai­chissant ou refri­ge­ratif.

Le Vent n’est autre chose que l’air esmeu, laquelle esmotion aduient en plusieurs sortes. Or ainsi que le monde est diuisé en quatre parties principales, Orient, Occident, Septen­trion & Midi, aussi sont quatre Vents principaus. Le Vent Oriental soufle droit de l’orient equi­noctial, & s’appelle Vent d’amont : Le Vent Occi­dental soufle droit d’occident, lequel nous appellons Vent d’embas ou d’aual : Le Vent Septen­trional soufle droit de Septen­trion, & se nomme Bize ou Galerne : Le Vent Meri­dional soufle droit de Midi, par aucuns appellé Vent de Midi, par autres Pluau, Vent marin & Austre. Outre ces quatre Vents principaus y en a quatre autres moiens ou moitoiens, nommés par nos mariniers François Suest, Northest, Northouest, Suouest.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 273r°v° [Gallica, N0050715_PDF_552_553]
(texte original).

[Chasse-vent. Empe­docle.]

[Esuentant. Soufflement ou soufflet.]

[Esuenté. Aduo­casseau, amoureus ou aimant, fol.]

[Ioüet à vent [+iouet a vent]. Amou­reuse ou amante, incons­tance, ionc.]

[Iouet du vent. Fueillard ou fueille.]

[Pere des vents. Neptune.]

[Roi des vens. Æole.]

[Serue du vent. Voile à voguer.]

[Ventelant. Ber ou berceau.]

[Venteus /-euse. Æole, aile, air, Alpes, Aquilon, Boree, ciel, conque, eau, enflure, flots, gosier, gyrouet ou gyrouette, haleine, hiuer, Lune, mer, murmure, Neptune, nuau ou nuage, nue ou nuee, oignon, onde, orage, pet, pieds, pluye, poireau, pouldre ou poussiere, poulmon, soufflement ou soufflet, souspirs, tempeste, tonnerre, tourbillon, tourmente, vague, violence, voile à voguer.]

[Voir aussi Zephyre.]