««« san­té »»»

« santé » ou « santés » dans :
Magny
1559
~ De nuit au ciel…
La Jessée
1583
~ L’espoir m’enflamme…
Blan­chon
1583
~ Amour est vie, et mort…
Cornu
1583
~ Tant plus je veux courir…
Fondi­mare
1586
~ Le Gras meurt, qui vivant…
Chassi­gnet
1594
~ Plusieurs pour l’an qui vient…
Las­phrise
1597
~ J’ai vu les belles fleurs…

~#~














 

Santé. Alme, précieuse, nourrice des hommes, douce, bonne, fille des dieux, amiable, sainte, joyeuse, nourri­cière des humains, entière, pleine.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 238v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_483]
(texte modernisé).

[Donne-santé. Méde­cine ou breuvage, remède.]

[Sain /saine. Air, conscience, conseil, eau, éper­lan, Espagne, exer­cice, gardon.]

[[Ma] santé. Nos amou­reux transis […] en leurs écrits, princi­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obte­nir quelque faveur, […] appellent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]






















«««  #  »»»

Santé. Alme, pretieuse, nourrice des hommes, douce, bonne, fille des dieus, amiable, saincte, ioieuse, nourri­ciere des humains, entiere, pleine.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 238v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_483]
(texte original).

[Donne-santé. Mede­cine ou bruuage, remede.]

[Sain /saine. Air, conscience, conseil, eau, Espagne, esper­lan, exer­cice, gardon.]

[[Ma] santé. Noz amou­reus transis […] en leurs escrits, princi­pa­le­ment vers celles dont ils esperent obte­nir quelque faueur, […] appelent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]