««« Flo­ren­tins »»»

« Florentin » dans :
Du Bellay
1558
~ Je hais du Flo­ren­tin…

~#~














 

Floren­tins. Avares, hu­mains, doux-par­leurs, sub­tils, cour­tois, hon­nêtes, tos­cans, riches, ingé­nieux, bien-disants, tra­fi­queurs.

Les Floren­tins sont forts ingé­nieux, et propres à toutes choses, car ils ont été flo­ris­sants, autant en lettres comme en armes : Main­te­nant ils sont excel­lents en mar­chan­dise, et n’ont point leurs sem­blables pour dres­ser bâti­ments. Ils usent d’un vête­ment modeste et grave et passent tous les Tos­cans en huma­ni­té et en beau par­ler.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 103v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_213]
(texte modernisé).

[Florentin. Arne, Pé­trarque.]

[Voir aussi Sici­liens, Véni­tiens ; voir encore Alle­mands, Arabes, Écos­sais, Espa­gnols, Éthio­piens, Fran­çais, Mores, Suisses, Turcs et Grecs, Parthes, Romains, Scythes]


 

«««  #  »»»

Floren­tins. Auares, hu­mains, doux-par­leurs, sub­tils, cour­tois, hon­nestes, tus­cans, riches, inge­nieus, bien-disans, traf­fi­queurs.

Les Floren­tins sont forts inge­nieus, & propres à toutes choses, car ils ont esté flo­ris­sans, autant en lettres comme en armes : Main­te­nant ils sont excel­lens en mar­chan­dise, & n’ont point leurs sem­blables pour dres­ser bas­ti­mens. Ils vsent d’vn ves­te­ment modeste & graue & passent tous les Tus­cans en huma­ni­té & en beau par­ler.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 103v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_213]
(texte original).

[Florentin. Arne, Pe­trarque.]

[Voir aussi Sici­liens, Veni­tiens ; voir encore Æthio­piens, Ale­mans, Arabes, Escos­sois, Espa­gnols, Fran­çois, Mores, Suisses, Turcs et Grecs, Parthes, Romains, Scythes]