Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Florentins »»»

« Florentin » dans :
Du Bellay
1558
~ Je hais du Florentin…

~#~














 

Florentins. Avares, humains, doux-parleurs, subtils, courtois, honnêtes, toscans, riches, ingénieux, bien-disants, trafiqueurs.

Les Florentins sont forts ingénieux, et propres à toutes choses, car ils ont été florissants, autant en lettres comme en armes : Maintenant ils sont excellents en marchan­dise, et n’ont point leurs semblables pour dresser bâtiments. Ils usent d’un vêtement modeste et grave et passent tous les Toscans en huma­nité et en beau parler.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 103v° [Gallica, N0050715_PDF_213]
(texte modernisé).

[Florentin. Arne, Pétrarque.]

[Voir aussi Siciliens, Vénitiens… ; voir encore Allemands, Arabes, Écossais, Espagnols, Éthiopiens, Français, Mores, Suisses, Turcs et Grecs, Parthes, Romains, Scythes]























Florentins. Auares, humains, doux-parleurs, subtils, courtois, honnestes, tuscans, riches, ingenieus, bien-disans, traffiqueurs.

Les Florentins sont forts ingenieus, & propres à toutes choses, car ils ont esté florissans, autant en lettres comme en armes : Maintenant ils sont excellens en marchan­dise, & n’ont point leurs semblables pour dresser bastimens. Ils vsent d’vn vestement modeste & graue & passent tous les Tuscans en huma­nité & en beau parler.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 103v° [Gallica, N0050715_PDF_213]
(texte original).

[Florentin. Arne, Petrarque.]

[Voir aussi Siciliens, Venitiens… ; voir encore Æthiopiens, Alemans, Arabes, Escossois, Espagnols, François, Mores, Suisses, Turcs et Grecs, Parthes, Romains, Scythes]