Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« tintin »»»

« tintin » dans :
Des Autels
1550
~ Toutes les fois…

~#~














 

Tintin. Rossi­gnolet, amoureux, doucelet, petit, dégoisé.

Ainsi est appelé le chant du Rossignol.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 263r° [Gallica, N0050715_PDF_532]
(texte modernisé).

[Tintinnant /-ante. Acier, airain, oreille, voix.]

[Voir aussi tintement ainsi que gazouil­lement ou gazouillis, ramage et aubade, babil, fredon.]























Tintin. Rossi­gnolet, amoureus, doucelet, petit, desgoisé.

Ainsi est appellé le chant du Rossignol.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 263r° [Gallica, N0050715_PDF_532]
(texte original).

[Tintinant /-ante. Acier, airain, oreille, voix.]

[Voir aussi tintement ainsi que gazouil­lement ou gazouillis, ramage et aubade, babil, fredon.]