««« gout­te »»»

« gouttes » dans :
Le Saulx
1577
~ Si quelqu’un peut cueil­lir… (Th. ,148)
La Bode­rie
1582
~ Mais qui dira…
La Jessée
1583
~ Qui nombre­ra…
Du Buys
1585
~ Ton ciel de nuit…
Las­phrise
1597
~ Qui veut nom­brer…

~#~














 

Goutte. Liquide, per­lée, froide, humide, am­brine, vi­neuse, aqua­tique, san­glante, rou­pieuse, légère, douce, hui­leuse, tachante ou ta­che­tante, petite, écu­meuse, dis­til­lante, claire, pen­dante, nette.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 116r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_238]
(texte modernisé).

[Dégout­tante. Eau, liqueur, rosée.]

[Dégout­tée. Liqueur.]






















«««  #  »»»

Goutte. Liquide, per­lee, froide, humide, am­brine, vi­neuse, aqua­tique, san­glante, rou­pieuse, legere, douce, hui­leuse, tachante ou ta­che­tante, petite, escu­meuse, dis­til­lante, claire, pen­dante, nette.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 116r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_238]
(texte original).

[Degou­tante. Eau, liqueur, rosee.]

[Degou­tee. Liqueur.]