««« Cé­sar »»»

« Cé­sar » dans :
Marie de Romieu
1581
~ Le luth, César, l’Amour…

~#~














 

César. Invin­cible, cou­ra­geux, ma­gna­nime, savant, père du pays, bel­li­queux, har­di, prompt, cons­tant, ver­tueux, libé­ral, Ro­main, pre­mier Em­pe­reur, vail­lant ou va­leu­reux, sub­til, doux, am­bi­tieux, effrayant ou ef­froyable, vic­to­rieux, brave, triom­phant.

Ç’a été le sur­nom de Jules César pre­mier Empe­reur des Romains, lequel outre ce qu’il savait bien par­ler et plai­der, il a sur­mon­té par ses gestes en la ver­tu mili­taire, les plus excel­lents Capi­taines qui oncques furent renom­més pour sages et vail­lants chefs d’armées. Car en moins de dix ans que dura la guerre de la Gaule, il prit d’assaut ou par force huit cents villes, sub­ju­gua trois cents nations : et ayant eu devant soi en bataille à plu­sieurs fois trois mil­lions d’hommes armés, il en occit un mil­lion, et en prit de pri­son­niers bien autant, n’ayant de sa part que petit nombre d’hommes guer­riers. Il y a eu plu­sieurs autres glo­rieuses vic­toires en Égypte, au royaume de Pont, en Afrique, et Espagne, dont il a triom­phé à Rome : Où étant âgé de cinquante-six ans fut lâche­ment tué en plein sénat, après avoir reçu vingt-trois coups d’épée, des­quels il lui en fut don­né un par Brute aux par­ties natu­relles.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 43v°-44r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_93_94]
(texte modernisé).

[César. Empe­reur.]

[Cesarée. Majes­té.]

[Césarien. Cheva­lier, em­pe­reur.]

[Grand César. Auguste.]

[Voir aussi Catulle, Cléo­pâtre, Coli­sée, juil­let, preux et Néron.]


 

«««  #  »»»

Cæsar. Inuin­cible, cou­ra­geus, ma­gna­nime, sca­uant, pere du païs, bel­li­queus, har­di, prompt, cons­tant, ver­tueus, libe­ral, Ro­main, pre­mier Em­pe­reur, vail­lant ou va­leu­reus, sub­til, doux, am­bi­tieus, effroiant ou ef­froiable, vic­to­rieus, braue, triom­phant.

C’a esté le sur­nom de Iule Cæsar pre­mier Empe­reur des Romains, lequel outre ce qu’il sca­uoit bien par­ler & plai­der, il a sur­mon­té par ses gestes en la ver­tu mili­taire, les plus excel­lens Capi­taines qui oncques furent renom­mez pour sages & vail­lans chefs d’armees. Car en moins de dix ans que dura la guerre de la Gaule, il print d’assaut ou par force huict cens villes, sub­iu­gua trois cens nations : & aiant eu deuant soi en bataille à plu­sieurs fois trois mil­lions d’hommes armez, il en occit vn mil­lion, & en print de pri­son­niers bien autant, n’aiant de sa part que petit nombre d’hommes guer­riers. Il y a eu plu­sieurs autres glo­rieuses vic­toires en Ægipte, au roiaume de Pont, en Affrique, & Espagne, dont il a triom­phé à Romme : Où estant aagé de cin­quante six ans fut las­che­ment tué en plein senat, apres auoir receu vingt trois coups d’espee, des­quels il lui en fut don­né vn par Brute aux par­ties natu­relles.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 43v°-44r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_93_94]
(texte original).

[Cesar. Empe­reur.]

[Cesaree. Maies­té.]

[Cesarien. Che­ua­lier, em­pe­reur.]

[Grand Cæsar. Auguste.]

[Voir aussi Catule, Cleo­patre, Coly­see, iuil­let, preux et Neron.]