««« té­tin ou té­ton »»»

« tétin » ou « tétins », « téton » ou « tétons » dans :
Ron­sard
1553
~ Je voudrais être…
Cornu
1583
~ Mon Dieu le beau téton…
De­saurs
1589
~ Tertre jumeau…
Louven­court
1595
~ Cheveux fri­sés…
Guy de Tours
1598 [1878]
~ On ne voit tant…
Claude Gar­nier
1609
~ Ô beaux yeux bruns…

~#~
















◊ « de votre beau sein les pommettes nouvelles » (Magny)
◊ « ces deux fraises retortes » (Grévin)
 

Tétin ou Téton. Rou­gis­sant, dé­li­cieux, dur ou du­re­let, ferme, pom­me­lu, rebon­di, mi­gnon ou mi­gnard, poli, bou­ton­né, doux, ver­de­let, c.-à-d. non encore mûr, rele­vé, ga­zon de lait, beau, nei­geux, enflé, rond ou ron­de­let, fé­mi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 259v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_525]
(texte modernisé).

[Voir aussi gorge, mamelles, poitrine, sein et corps hu­main.]


 

«««  #  »»»

Tetin ou Teton. Rou­gis­sant, de­li­tieus, dur ou du­re­let, ferme, pom­me­lu, re­bon­di, mi­gnon ou mi­gnard, poli, bou­ton­né, doux, ver­de­let, I. non encores meur, rele­ué, ga­zon de laict, beau, nei­geus, enflé, rond ou ron­de­let, fe­mi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 259v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_525]
(texte original).

[Voir aussi gorge, mammelles, poictrine, sein et corps hu­main.]