««« mort »»»

« mort » ou « morts » dans :
Salel
1545
~ Et quant aux dons…
Pele­tier
1547
~ Paix je ne trouve…
1555
~ De vie et mort…
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Paix je ne trouve… (Canz., 134)
~ D’un coup amour… (Canz., 178)
Tyard
1549
~ Sous ton haut front…
~ J’ai tant crié…
1555
~ À l’œil brillant…
Du Bellay
1550
~ Me soit amour…
Des Autels
1551
~ J’étais tout seul…
1553
~ Bénites soient…
~ Quand œuvrerai-je…
Ron­sard
1552
~ Par un destin…
~ Plutôt le bal…
~ Ni ce corail…
~ Que tout partout…
1553
~ Avec les fleurs…
Goho­ry
1554
~ Je suis en paix…
Baïf
1555
~ Rien étreindre ne puis…
1573
~ Trait, feu, piège d’Amour…
~ Jamais œil, bouche, poil…
La Pé­ruse
1555
~ Cassandre vit…
Louise Labé
1555
~ Ô beaux yeux bruns…
Pas­quier
1555
~ Plutôt des dieux…
Magny
1557
~ Vivons, Belle, vivons…
La Gra­vière
1558
~ Qu’est-ce qu’Amour ?…
~ Phèdre voyant…
Grévin
1560
~ Plus je suis tourmenté…
~ Allons, Belle, sous ce rosier…
Buttet
1561
~ Jà le matin…
~ Trait, flamme, et lacs d’amour…
~ Tu pourras bien…
Turrin
1572
~ Chênes coulez le miel…
Des­portes
1573
~ Comme quand il advient…
Jo­delle
1574
~ Des astres, des forêts…
~ J’aime le vert laurier…
~ Je me trouve et me perds…
~ Le dol longtemps couvé…
~ Démo­phoon, Céphale…
av. 1574 [1870]
~ Oncques trait, flamme ou lacs…
Goulart
1574
~ Ni le plaisant palais…
~ Ô mal non mal…
~ Je cours, et n’en puis plus…
~ Mon âge, ô Dieu…
Chante­louve
1576
~ Je plains mon mal…
de Brach
1576
~ Je chante la chaleur…
~ Le Loir marque les bords…
Du Pré
1577
~ Mais quoi ? las il vous faut…
Le Saulx
1577
~ La chair et le péché… (Th., 9)
~ L’Éternel qui sans jours… (Th., 65)
~ Comme on voit quelque­fois… (Th., 90)
Boys­sières
1578
~ Tout à coup je me sens…
Hes­teau
1578
~ Je ne puis trouver paix…
~ Si je vis par la mort…
Marie de Romieu
1581
~ Paix je ne trouve…
Cour­tin
1581
~ Je ris, je pleure…
La Jessée
1583
~ Si les Nochers sauvés…
~ Avec les ans…
~ Je vis en paix…
~ Quel aise en mon ennui…
~ Va cruelle Érin­nys…
Cathe­rine Des Roches
1583
~ Ausonie, Calabre…
Blan­chon
1583
~ À tant de fleurs…
~ L’Amour, la Mort, le sort…
~ Le Printemps gra­cieux… [strophes 12 et 15]
~ Amour est vie, et mort…
Cornu
1583
~ Tant plus je veux courir…
Jacques de Romieu
1584
~ Jodelle va louant…
Pon­toux
1585
~ Tant puissante est l’ardeur…
Trel­lon
1587
~ De la bouche, des yeux…
Le Poulchre
1587
~ Ah de qui misé­rable…
~ Je n’ai jamais la paix…
Bris­set
1589
~ Quel nouveau change­ment !…
Poupo
1590
~ Qu’on tourne son re­gard…
Chan­dieu
1591
~ La glace est luisante et belle…
~ Le monde est un jardin…
~ Où est la mort ? au Monde…
Pontay­me­ri
1594
~ Qui a vu quelquefois…
Chassi­gnet
1594
~ L’enfance incon­ti­nent…
~ L’Enfant ne peut venir…
~ Plusieurs pour l’an qui vient…
Du Tron­chet
1595
~ Trouver paix je ne puis… (Canz., 134)
~ Amour en même instant… (Canz., 178)
Louven­court
1595
~ Les traits, le feu, les nœuds…
Las­phrise
1597
~ Ah beaux tourments…
~ Mon La Fuie, à ce coup…
~ Plutôt le monde…
~ Je le veux appe­ler…
~ Qui veut nombrer…
Guy de Tours
1598 [1878]
~ Ô doux regards…
~ Ô cheveux, doux liens…
Sainte-Marthe
1600
~ De Nature, du Ciel…
Angot
1603
~ Je ne crains d’Aqui­lon…
~ Quand je pense être fort…
Malde­ghem
1606
~ On voit des ani­maux… (Canz., 19)
~ Je n’ai dont faire guerre… (Canz., 134)
Certon
1620
~ Songe-creux Pali­nur’…
~ L’étoile de Cypris…
~ Satan, la mort, l’enfer…

~#~














 

Mort. In­cer­taine, com­mune, avare, traî­tresse, me­na­çante, in­sa­tiable, prompte, cru­elle, dure, en­vieuse, lente, im­pla­cable, dé­pite ou dé­pi­teuse, san­glante, dé­ner­vée, im­pi­toyable, boi­teuse, sourde, bour­relle, muette, égale, froide, mé­chante, sou­daine, exé­crable, as­som­mante, fâ­cheuse, dé­vei­née, triste, hor­rible, in­exo­rable, étouf­fante, nui­sible, in­ju­rieuse, aveugle, pâle, hi­deuse, maigre, vio­lente, amère, ef­froyable, ino­pi­née, ter­rible, ou­tra­geuse, ra­vis­sante, mange-tout, blême, noire, étrange, fé­lonne, mal­heu­reuse, fière, inique, dou­lou­reuse, chimère, in­cons­tante, pi­teuse, misé­rable, in­juste, âpre, ri­gou­reuse, in­trai­table, en­glou­tis­sante, sévère, im­por­tune, lar­moyante, iné­vi­table, cer­taine, fa­tale, suf­fo­cante, odieuse, sombre, in­domp­table, su­bite, en­ne­mie des hommes, sur­pre­nante, meur­trière, impro­viste, sty­gienne, ven­ge­resse, abo­mi­nable, ensan­glan­tée, in­fer­nale, dou­teuse, re­pen­tine, heu­reuse.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 170v°-171r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_347_348]
(texte modernisé).

[Compagne de la mort. Peste.]

[Demi-mort. Esclave.]

[Frère de la mort. Somme ou sommeil.]

[Ministre de la mort. Vin.]

[Mort aux vers. Absinthe.]

[Morte. Cendre, charogne, flam­mèche, ge­lée, idole, masse, pein­ture, souche.]

[Mortel /-elle /-s. Acier, aco­nit, afflic­tion, amorce, an­goisse, assaut, ba­taille, Bel­lone, bou­let, ca­non, chair, chute, com­bat, corps hu­main, coup, cou­te­las, crime, dan­ger, dard, dé­ses­poir, dé­tresse, dis­corde, dou­leur, émoi, en­combre, en­ne­mi, en­nui, épée, fer, fièvre, flèche, glaive, guerre, haine, homme, ini­mi­tié, lance, lan­gueur, li­gnée, lois, mal ou ma­la­die, noise, odeur mau­vaise, pas­sions, pé­ché, peine, pé­ril, peste, plaie, poi­gnard, pointe, poin­ture, poi­son, que­relle, race, regret, sa­gette, scor­pion, se­mence, ser­pent, sup­plice, toi­son d’or, tra­hi­son, trait, tris­tesse, tue­rie, ul­cère, ve­nin, vie, vio­lence.]

[Mortel et immortel. Jésus-Christ.]

[Mortifère. Aco­nit, aspic serpent, basi­lic, dard, dou­leur, fer, peste, ser­pent, venin.]

[Mortuaire /-s. Aché­ron, cendre, cyprès, deuil, épi­taphe, hi­bou, Lé­thé, reli­quaires ou reliques, tré­pas.]

[Non-mourante. Source.]

[Ombre de mort. Malade, vieil ou vieil­lard.]

[Voir aussi perte, trépas.]






















«««  #  »»»

Mort. Incer­taine, com­mune, auare, trai­tresse, me­na­çante, in­sa­tiable, prompte, cru­elle, dure, en­uieuse, lente, im­pla­cable, des­pite ou des­pi­teuse, san­glante, des­ner­uee, im­pi­toiable, boi­teuse, sourde, bou­relle, muette, egale, froide, mes­chante, sou­daine, exe­crable, as­som­mante, fa­cheuse, des­uei­nee, triste, hor­rible, in­exo­rable, estou­fante, nui­sible, in­iu­rieuse, aueugle, palle, hi­deuse, maigre, vio­lente, amere, ef­froiable, ino­pi­nee, ter­rible, ou­tra­geuse, ra­uis­sante, mange-tout, blesme, noire, estrange, fe­lonne, mal­heu­reuse, fiere, inique, dou­lou­reuse, chi­mere, in­cons­tante, pi­teuse, mi­se­rable, in­iuste, aspre, ri­gou­reuse, in­trai­table, en­glou­tis­sante, se­uere, im­por­tune, lar­moiante, ine­ui­table, cer­taine, fa­tale, suf­fo­quante, odieuse, sombre, in­dom­table, su­bite, en­ne­mie des hommes, sur­pre­nante, meur­triere, im­pro­uiste, sty­gienne, van­ge­resse, abho­mi­nable, en­san­glan­tee, infer­nale, dou­teuse, re­pen­tine, heu­reuse.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 170v°-171r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_347_348]
(texte original).

[Compagne de la mort. Peste.]

[Demi-mort. Esclaue.]

[Frere de la mort. Somme ou som­meil.]

[Ministre de la mort. Vin.]

[Mort aux vers. Absynthe.]

[Morte. Cendre, charongne, flam­mesche, ge­lee, idole, masse, peinc­ture, souche.]

[Mortel /-elle /-s. Acier, aco­nit, afflic­tion, amorce, an­goisse, assault, ba­taille, Bel­lone, bou­let, ca­non, chair, cheute, combat, corps humain, coup, cous­te­las, crime, dan­ger, dard, de­ses­poir, des­tresse, dis­corde, dou­leur, en­combre, en­ne­mi, en­nui, esmoi, espee, fer, fiebure, fleche, glaiue, guerre, haine, homme, ini­mi­tié, lance, lan­gueur, li­gnee, loix, mal ou ma­la­die, noise, odeur mau­uaise, pas­sions, pe­ché, peine, pe­ril, peste, plaie, poi­gnard, poincte, poinc­ture, poi­son, que­relle, race, re­gret, sa­gette, scor­pion, se­mence, ser­pent, sup­plice, toi­son d’or, tra­hi­son, traict, tris­tesse, tue­rie, ve­nin, vie, vio­lence, vlcere.]

[Mortel & immortel. Iesus Christ.]

[Mortifere. Aco­nit, aspic serpent, basi­lic, dard, dou­leur, fer, peste, ser­pent, ve­nin.]

[Mortuaire /-s. Ache­ron, cendre, cy­prés, dueil, epi­taphe, hi­bou, Lethe, reli­quaires ou re­liques, tres­pas.]

[Non-mourante. Source.]

[Ombre de mort. Malade, vieil ou vieil­lard.]

[Voir aussi perte, tres­pas.]