Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« tris­tesse »»»

« tristesse » ou « tristesses » dans :
Tyard
1549
~ Sous ton haut front…
Des Autels
1550
~ Je suis le Temps…
Muret
1552
~ Qui en la gaye saison…
Baïf
1555
~ Ô pas en vain perdus…
Ronsard
1557
~ Le printemps n’a point…
Buttet
1561
~ Ô blonds cheveux…
Jodelle
1574
~ Je me trouve et me perds…
Chante­louve
1576
~ Avoir grand cœur…
~ Plutôt Jupin…
Boyssières
1578
~ Tout à coup je me sens…
Cornu
1583
~ Le tonnerre pressé…
Jamyn
1584 [1879]
~ L’été sera l’hiver…

~#~














 

Tristesse. Rongearde, pensive, cruelle, épi­neuse, dure, mordante, sombre, piteuse, moleste, languide ou lan­guis­sante, griève, soucieuse, mortelle, amère, dolente ou dou­lou­reuse, enclose, lente, ennuyeuse, sévère, pénible, morne, oppres­sante, plombée, mélan­co­lique, pâle, songearde, poignante, secrète, profonde, larmeuse, pitoyable, simu­lée, maigre, langou­reuse, courrou­cée, mal-plaisante, laide, mala­dive.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 267v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_541]
(texte modernisé).

[Appelant, c.-à-d. triste et soucié. Visage.]

[Oiseau de triste augure. Jalou­sie.]

[Triste /-s. Aché­ron, adieu, afflic­tion, amou­reux ou amant, angoisse, armée, ava­rice, Averne, aveu­gle­ment, bataille, Bellone, brouillard, capti­vi­té, chagrin, Charon, clameur, complainte, conte­nance, crève-cœur, cri, crimi­nel, cyprès, danger, décembre, départ, déplai­sir, désert, desti­née ou des­tin, détresse, deuil, dommage, douleur, effroi, émoi, envie, Érinne, esclave, exil, face, faim ou fa­mine, forfait ou for­fai­ture, frayeur, froid, froi­deur ou froi­dure, fuite, fureur, Furies, guerre, haine, hibou, hiver, honte, horreur, ire, joug, juge, langueur, larmes, Léthé, lièvre, loup, mal ou ma­la­die, malade, malheur, Mânes, Mars, méchef, mélan­co­lie, menace, misère, mort, naufrage, nuau ou nuage, nue ou nuée, nuit, ombres, oracle, orage, Oreste, Orque, pâleur, Parques, peine, péril, perte, peste, peur, pleur, pluie, poison, prison, prison­nier, rage, refus, regret, repen­tance, ruine, sanglots, scrupule, soif, soin, soucis, soupçon ou sus­pi­cion, soupirs, Styx, supplice, Tartare, ténèbres, terreur, tombe ou tom­beau, tourment, tourmente, trémeur, trépas, venin, vie, vieillesse, villette, voix.]






















«««  #  »»»

Tristesse. Rongearde, pensiue, cruelle, espi­neuse, dure, mordante, sombre, piteuse, moleste, languide ou lan­guis­sante, griefue, soucieuse, mortelle, amere, dolente ou doulou­reuse, enclose, lente, ennuieuse, seuere, penible, morne, oppres­sante, plombee, melan­cho­lique, palle, songearde, poignante, secrete, profonde, larmeuse, pitoiable, simu­lee, maigre, langou­reuse, courrou­cee, mal-plaisante, laide, mala­diue.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 267v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_541]
(texte original).

[Appellant, I. triste & soucié. Visage.]

[Oiseau de triste augure. Ialou­sie.]

[Triste /-s. Ache­ron, adieu, afflic­tion, amou­reus ou aimant, angoisse, armee, aua­rice, Auerne, aueu­gle­ment, bataille, Bellone, brouillard, capti­ui­té, chagrin, Charon, clameur, complainte, conte­nance, creue­cueur, cri, crimi­nel, cyprés, danger, decembre, depart, desert, desplai­sir, desti­nee ou des­tin, destresse, dommage, douleur, dueil, effroi, enuie, Erinne, esclaue, esmoi, exil, face, fain ou fa­mine, forfaict ou for­faic­ture, frayeur, froid, froi­deur ou froi­dure, fuite, fureur, Furies, guerre, haine, hibou, hiuer, honte, horreur, ioug, ire, iuge, langueur, larmes, Lethe, lieure, loup, mal ou ma­la­die, malade, malheur, Manes, Mars, mechef, melan­cho­lie, menace, misere, mort, naufrage, nuau ou nuage, nue ou nuee, nuit, ombres, oracle, orage, Oreste, Orque, palleur, Parques, peine, peril, perte, peste, peur, pleur, pluye, poison, prison, prison­nier, rage, refus, regret, repen­tance, ruine, sanglots, scrupule, soif, soing, soucis, souspçon ou sus­pi­tion, souspirs, Styx, supplice, Tartare, tenebres, terreur, tombe ou tom­beau, tourment, tourmente, tremeur, trespas, venin, vie, vieillesse, villette, voix.]