Marin LE SAULX (?-?)
La chair et le péché…
Londres, Thomas Vautrolier, 1577.
ouvrir sur Gallica : sonnet 9, p. 44.

LA chair et le péché, la Loi avec l’Enfer
Me chatouille, me point, m’épouvante, et me gêne
D’un désir, d’un remords, d’une horreur, d’une peine
Qui suit, qui fuit, qui craint, et qui peut étouffer

Péché, la Loi, la mort, la chair qui triompher
Pouvait sans le péché sur la Loi vide et vaine :
Le vil péché régnant arme la Loi qui traîne
La mort qui me meurtrit de son meurtrissant fer :

Mais Jésus chasse-mal, et péché l’infidèle,
Pour ma chair, en sa chair, de chair, sans chair rebelle
A désarmé la Loi de force et de vigueur,

Puis noyant dans son sang le meurtrier de ma vie,
Le péché qui mortel avait sur moi envie,
Il m’assure en domptant des enfers la rigueur.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

LA chair et le péché, la Loi avec l’Enfer
Me chatouille, me point, m’épouvante, et me gêne
D’un désir, d’un remords, d’une horreur, d’une peine
Qui suit, qui fuit, qui craint, et qui peut étouffer

Péché, la Loi, la mort, la chair qui triompher
Pouvait sans le péché sur la Loi vide et vaine :
Le vil péché régnant arme la Loi qui traîne
La mort qui me meurtrit de son meurtrissant fer :

Mais Jésus chasse-mal, et péché l’infidèle,
Pour ma chair, en sa chair, de chair, sans chair rebelle
A désarmé la Loi de force et de vigueur,

Puis noyant dans son sang le meurtrier de ma vie,
Le péché qui mortel avait sur moi envie,
Il m’assure en domptant des enfers la rigueur.

 

En ligne le 29/04/05.
Dernière révision le 14/06/14.