Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Bellone »»»

« Bellone » dans :
Blanchon
~ Le Printemps gracieux… [strophe 10]
J. Du Chesne
~ Ô Lèthe sommeilleux…
Lasphrise
~ Mon La Fuie, à ce coup…

~#~














 

Bellone. Horrible, sanglante, cruelle, félonne, maudite, impla­cable, mortelle, furieuse, guerrière, empis­tolée, farouche, impi­toyable, meurtrière, ennemie, ardente, maupi­teuse, effroyable, tumul­tueuse, mavor­tienne ou martiale, triste, venge­resse, morionnée, épou­van­table.

Les poètes disent qu’elle est déesse de la guerre, et sœur de Mars.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 34v°-35r° [Gallica, N0050715_PDF_75_76]
(texte modernisé).























Bellone. Horrible, sanglante, cruelle, felonne, maudite, impla­cable, mortelle, furieuse, guerriere, empis­tollee, farouche, impi­toiable, meurdriere, ennemie, ardente, maupi­teuse, effroiable, tumul­tueuse, mauor­tienne ou martiale, triste, vange­resse, morionnee, espou­uen­table.

Les poëtes disent qu’elle est deesse de la guerre, & sœur de Mars.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 34v°-35r° [Gallica, N0050715_PDF_75_76]
(texte original).