Antoine de CHANDIEU (1534-1591)
Le monde est un jardin…
Paris, Mathieu Guillemot, 1587.

XXXIV.

Le monde est un jardin, ses plaisirs sont ses fleurs,
De belles y en a, et y en a plusieurs.
Le lis épanoui sa blancheur y présente :
La rose y flaire bon, l’œillet veut qu’on le sente :
Et la fleur du souci y est fort avancée :
La violette y croît, et la pensée aussi
Mais la mort est l’hiver, qui rend soudain transi
Lis, rose, œillet, souci, violette et pensée.

 
 
 
 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

XXXIV.

Le monde est un jardin, ses plaisirs sont ses fleurs,
De belles y en a, et y en a plusieurs.
Le lis épanoui sa blancheur y présente :
La rose y flaire bon, l’œillet veut qu’on le sente :
Et la fleur du souci y est fort avancée :
La violette y croît, et la pensée aussi
Mais la mort est l’hiver, qui rend soudain transi
Lis, rose, œillet, souci, violette et pensée.

 
 
 
 
 

 

Version de 1591 en ligne le 24/03/19,
remplacée par celle de 1587 le 05/12/19.
Dernière révision le 05/12/19.