Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« perte »»»

« perte » dans :
Tyard
1549
~ Doux de ces yeux…
Des Autels
1550
~ Je suis le Temps…
Jean de La Taille
1573
~ Veux-tu doncques laisser…
Desportes
1573
~ Être chaud et glacé…
Jodelle
1574
~ Le dol longtemps couvé…
~ Démophoon, Céphale…

~#~














 

Perte. Domma­geable, belli­queuse, triste, moleste, cala­mi­teuse, dure, appau­vris­sante, naufra­geuse, irre­cou­vrable, ruineuse, détrui­sante, confuse, non-récompensable, tempé­tueuse.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 202r° [Gallica, N0050715_PDF_410]
(texte modernisé).

[Perdant. Désespoir.]

[Perdu /-ue /-s. Désespoir, prières, temps, voix.]

[Riche de sa perte. Hydre.]

[Voir aussi chute, dommage, mort, ruine.]























Perte. Domma­geable, belli­queuse, triste, moleste, cala­mi­teuse, dure, appau­uris­sante, naufra­geuse, irre­cou­rable [sic], ruineuse, destrui­sante, confuse, non-recompensable, tempes­tueuse.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 202r° [Gallica, N0050715_PDF_410]
(texte original).

[Perdant. Desespoir.]

[Perdu /-ue /-s. Desespoir, prieres, temps, voix.]

[Riche de sa perte. Hydre.]

[Voir aussi cheute, dommage, mort, ruine.]