««« sour­desse ou sur­di­té »»»

« sur­di­té » ou « sour­desse » dans :
Chandieu
1563
~ Ta Poésie, Ronsard…
La Jessée
1583
~ J’aime le doux repos…

~#~














 

Sourdesse ou Surdi­té. Fâcheuse, lourde ou étour­die, catar­rheuse, vieille, impor­tune, envieuse, muette.

Du Bellay la nomme Nourrice de sagesse et de raison.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 254r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_514]
(texte modernisé).

[Essour­dé. Rivage ou rive.]

[Sourd /sourde /-s. Amour, arbre, caillou, Charon, courti­san, desti­née ou des­tin, douleur, eau, flots, Fortune, idole, igno­rance, Mânes, mer, mort, onde, pierre, roc, roche ou ro­cher, vague.]






















«««  #  »»»

Surdesse ou Surdi­té. Facheuse, lourde ou estour­die, catar­reuse, vieille, impor­tune, enuieuse, muette.

Du Bellai la nomme Nourrice de sagesse & de raison.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 254r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_514]
(texte original).

[Essour­dé. Riuage ou riue.]

[Sourd /sourde /-s. Amour, arbre, caillou, Charon, courti­san, desti­nee ou des­tin, douleur, eau, flots, Fortune, idole, igno­rance, Manes, mer, mort, onde, pierre, roc, roche ou ro­cher, vague.]