Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« vie »»»

« vie » dans :
Marot
1539
~ Ô pas épars…
Peletier
1547
~ Paix je ne trouve…
1555
~ De vie et mort…
Tyard
1549
~ Ma Dame alors…
Ronsard
1552
~ Par un destin…
~ Un chaste feu…
~ Ni ce corail…
~ Ce ne sont qu’haims…
~ Toujours des bois…
1553
~ Plutôt le bal…
~ Avec les fleurs…
~ Je te salue…
1578
~ Quand vous serez bien vieille…
Des Autels
1553
~ Bénites soient…
La Haye
1553
~ Voûte élevée…
Gohory
1554
~ Je suis en paix…
Tahureau
1554 [1870]
~ Plutôt le chariot…
Philieul
1555
~ Maints animaux… (Canz. 19)
~ Paix je ne trouve… (Canz. 134)
Baïf
1555
~ Rien étreindre ne puis…
~ Ô beaux yeux azurins…
~ Doux dédain, douce paix…
1573
~ Hier cueillant cette Rose…
La Péruse
1555
~ Cassandre vit …
Louise Labé
1555
~ Je vis, je meurs…
Magny
1557
~ Vivons, Belle, vivons…
Bugnyon
1557
~ Ni le doux chant…
Grévin
1560
~ Allons, Belle, sous ce rosier…
Turrin
1572
~ Le mois de Mars…
Jodelle
1574
~ Que n’ai-je mes esprits…
~ Qu’Hymen, Amour, le ciel…
Goulart
1574
~ Ni le plaisant palais…
~ Ô mal non mal…
~ Je cours, et n’en puis plus…
~ Mon âge, ô Dieu…
~ Le ciel, nature, l’art…
Chantelouve
1576
~ Ô pas épars…
~ Avoir grand cœur…
Le Loyer
1576
~ Hé, Cruelle, ne veux-tu pas…
1579
~ Sous un voile mortel…
~ Du lustre, des appâts…
Le Saulx
1577
~ La chair et le péché… (Th. 9)
Hesteau
1578
~ Je ne puis trouver paix…
~ Si je vis par la mort…
Marie de Romieu
1581
~ Paix je ne trouve…
La Jessée
1583
~ Ni le refus…
~ L’aveugle Archer…
~ Quel aise en mon ennui…
Blanchon
1583
~ Amour est vie, et mort…
Cornu
1583
~ Lucrèce, je ne puis…
~ Tant plus je veux courir…
~ Mon Dieu le beau téton…
Jamyn
1584 [1879]
~ L’été sera l’hiver…
Pontoux
1585
~ Tant puissante est l’ardeur…
Birague
1585
~ Si quand le corps…
Du Monin
1585
~ Palis de net porphyre…
Isaac Habert
1585
~ Qui voudrait raconter…
Brisset
1590
~ Quel nouveau changement !…
Chassignet
1594
~ L’Enfant ne peut venir…
~ Plusieurs pour l’an qui vient…
Du Tronchet
1595
~ Trouver paix je ne puis… (Canz. 134)
Lasphrise
1597
~ Ton poil, ton œil, ta main…
~ Je m’arrête, je cours…
~ Que nous servent les biens…
~ La Courtisane…
~ Si j’ai vécu…
Guy de Tours
1598 [1878]
~ Ô cheveux, doux liens…
Angot
1603
~ Je ne crains d’Aquilon…
~ Qui pourrait voir au ciel…
~ Ni mes humides pleurs…
Anne de Marquets
1605
~ La terre ne produit…
Maldeghem
1606
~ Je n’ai dont faire guerre… (Canz. 134)
Nostredame
1606
~ Pensons un peu…
Claude Garnier
1609
~ Ô beaux yeux bruns…
Certon
1620
~ Songe-creux Palinur’…

~#~














 

Vie. Chétive, bornée, glissante, caduque, ennuyeuse ou joyeuse, adom­brée, transi­toire, longue ou brève, misé­rable, blandis­sante, courte, prolon­gée, soli­taire, usu­frui­tière, civile ou rustique, déli­cate, atten­tive, pénible, inno­cente, prodi­gale, disso­lue, éter­nelle ou tempo­relle, contem­pla­tive, déplai­sante, sobre, aban­don­née, pauvre, austère, bonne ou mau­vaise, journa­lière, active, heu­reuse ou malheu­reuse, fragile, irré­vo­cable, errante, trompe­resse, subite, incons­tante, mortelle, triste, incer­taine, languis­sante ou langou­reuse, passa­gère, frêle, prison­nière, mon­daine, sou­cieuse, do­lente ou doulou­reuse, ins­table, fuyarde, aveugle, labo­rieuse, regret­tée.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 277r° [Gallica, N0050715_PDF_560]
(texte modernisé).

[Auteur de la vie. Cœur.]

[Bourreau de l’humaine vie. Orgueil.]

[Bourrelle de la vie. Espérance ou espoir.]

[Donne-vie. Âme, Apollon, argent, haleine, or, repos, Soleil, somme ou sommeil.]

[Flambeaux de la vie. Yeux.]

[Nourrice de la vie. Liberté.]

[Ombre vivante. Homme.]

[Plaisir de la vie. Vin.]

[Prodigue de sa vie. Soldat ou soudard.]

[Soutien de la vie. Argent.]

[Survivant /-ante. An ou année, race.]

[Trésor de la vie humaine. Histoire.]

[Tyran de la vie. Amour.]

[Viable, c.-à-d. qui vivra. Enfant.]

[[Ma] vie. Nos amoureux transis […] en leurs écrits, princi­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obtenir quelque faveur, […] appellent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Vital /-ale /-aux. Âme, cœur, membres, veine.]

[Vivant /-ante /-s. Âme, écrits, histoire, lierre, mémoire.]























Vie. Chetiue, bornee, glissante, caduque, ennuieuse ou ioïeuse, adom­bree, transi­toire, longue ou brefue, mise­rable, blandis­sante, courte, prolon­gee, soli­taire, vsu­frui­tiere, ciuile ou rustique, deli­cate, atten­tiue, penible, inno­cente, prodi­gale, disso­luë, æter­nelle ou tempo­relle, contem­pla­tiue, desplai­sante, sobre, aban­donnee, pauure, austere, bonne ou mau­uaise, iourna­liere, actiue, heu­reuse ou malheu­reuse, fra­gile, irre­uo­cable, errante, trompe­resse, subite, incons­tante, mortelle, triste, incer­taine, languis­sante ou langou­reuse, passa­gere, fraile, prison­niere, mon­daine, sou­cieuse, do­lente ou doulou­reuse, ins­table, fuiarde, aueugle, labo­rieuse, regret­tee.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 277r° [Gallica, N0050715_PDF_560]
(texte original).

[Autheur de la vie. Cueur.]

[Bourreau de l’humaine vie. Orgueil.]

[Bourrelle de la vie. Esperance ou espoir.]

[Donne-vie. Ame, Apollon, argent, haleine, or, repos, Soleil, somme ou sommeil.]

[Flambeaux de la vie. Ieux [yeux].]

[Nourrice de la vie. Liberté.]

[Ombre viuante. Homme.]

[Plaisir de la vie. Vin.]

[Prodigue de sa vie. Soldat ou souldart.]

[Soustien de la vie. Argent.]

[Suruiuant /-ante. An ou annee, race.]

[Tresor de la vie humaine. Histoire.]

[Tyran de la vie. Amour.]

[Viable, I. qui viura. Enfant.]

[[Ma] vie. Noz amoureus transis […] en leurs escrits, princi­pa­le­ment vers celles dont ils esperent obtenir quelque faueur, […] appelent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Vital /-ale /-aus. Ame, cueur, membres, veine.]

[Viuant /-ante /-s. Ame, escrits, histoire, lierre, memoire.]