Jean de LA JESSÉE (1551-?)
Avec les ans…
Anvers, Christofle Plantin, 1583.

Avec les ans ta beauté flétrira,
Tes yeux si clairs n’auront plus cette gloire,
Ce teint perdra son pourpre, et son Ivoire :
Et ce chef d’or, comme argent, blanchira.

De tes dédains Lachésis se rira,
Bref tu cherras dedans la tombe noire :
Ou mes labeurs sur elle auront victoire,
Et mon amour jamais ne périra.

Par ce moyen je t’apprête une marque
Pour triompher du Temps, et de la Parque :
Aussi dois-tu mes travaux guerdonner.

Hé ! n’ai-je assez ta grâce desservie,
Si fière encor tu ne m’osais donner
L’ennui pour l’aise ? et la mort pour la vie ?

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Avec les ans ta beauté flétrira,
Tes yeux si clairs n’auront plus cette gloire,
Ce teint perdra son pourpre, et son Ivoire :
Et ce chef d’or, comme argent, blanchira.

De tes dédains Lachésis se rira,
Bref tu cherras dedans la tombe noire :
Ou mes labeurs sur elle auront victoire,
Et mon amour jamais ne périra.

Par ce moyen je t’apprête une marque
Pour triompher du Temps, et de la Parque :
Aussi dois-tu mes travaux guerdonner.

Hé ! n’ai-je assez ta grâce desservie,
Si fière encor tu ne m’osais donner
L’ennui pour l’aise ? et la mort pour la vie ?

 

En ligne le 18/12/18.
Dernière révision le 18/12/18.