««« vieil ou vieil­lard »»»

« vieillard », « vieux » ou « vieil » dans :
Turrin
1572
~ Comme jadis…
Le Gay­gnard
1585
~ En toutes piété…

~#~
















¶ « le vieillard marin » : Protée (Turrin)
 

Vieil ou Vieillard. Rioteux, maussade, nesto­ré­an, taquin, ridé, criard, pesant, rêveur, bizarre, endor­mi, revêche, morfon­du, ancien, songeard, caduc, branlant, cuméan, roupieux, avare, croulant, gromme­leur, catar­rheux, mal-plaisant, rabrou­eur, mala­dif, gris ou gri­son, cousu, rude, tanceur, hono­rable, rusé, tremblant ou trem­blo­tant, aver­ti­neux, thésau­ri­seur, recru, pares­seux, dodi­neur, marche-tard, faible, las ou lassé, inac­cos­table, goutteux, recuit, pince-maille, rechi­gné, mal-traitable, hargneux, prudent, censeur, rado­teux, chenu, renfro­gné, curieux du futur, imbé­cile, rébar­ba­tif, cassé, long d’espoir, timide, dédai­gneux, tempo­ri­seur, chagrin, froid, rasso­té, languide ou langou­reux, perclus, décré­pi­té, rigou­reux, chauve, usé, rabat-joie, potieux, c.-à-d. morose et diffi­cile, échars, sévère, âpre, hébé­té, impo­tent ou im­puis­sant, ava­ri­cieux, véné­rable, estro­piat, fâcheux, austère, grisâtre, courbe, tousseux, repre­neur, chiche, hâve, censo­rin, ombre de mort, mélan­co­lique, pensif, grave, chagri­neux, babil­lard, mémo­ra­tif, sage, mal-gracieux, débile, misé­rable, soup­çon­neux, fourré, aché­ron­té­an, languard, obsti­né, mûr, expert ou expé­ri­men­té, voûté, chargé d’ans. De Vieil on tire deux dimi­nu­tifs Vieillot et Vieillotte.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 277r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_560_561]
(texte modernisé).

[Vieillard /-s. Bacchus, Charon, Danaüs, Neptune, Nérée, Nestor, Océ­an, pères, prêtre, Saturne, Silène, temps, tremble­ment.]

[Voir aussi vieille, vieillesse et Suzanne.]






















«««  #  »»»

Vieil ou Vieillard. Rioteus, maussade, nesto­re­an, taquin, ridé, criard, pesant, resueur, bisarre, endor­mi, reuesche, morfon­du, ancien, songeard, caduque, branlant, cumean, roupieus, auare, croslant, gromme­leur, catar­reus, mal-plaisant, rabrou­eur, mala­dif, gris ou gri­son, cousu, rude, tanseur, hono­rable, rusé, tremblant ou trem­blo­tant, auer­ti­neus, thesau­ri­seur, recreu, pares­seus, dodi­neur, marche-tard, foible, las ou lassé, ina­cos­table, gouteus, recuit, pinse-maille, rechi­gné, mal-traictable, hargneus, prudent, censeur, rado­teus, chenu, renfro­gné, curieus du futur, imbe­cille, rebar­ba­tif, cassé, long d’espoir, timide, desdai­gneus, tempo­ri­seur, chagrin, froid, rassot­té, languide ou lan­gou­reus, perclus, decre­pi­té, rigou­reus, chauue, vsé, rabat-ioïe, potieux, I. morose & diffi­cile, eschars, seuere, aspre, hebe­té, impo­tent ou im­puis­sant, aua­ri­cieus, vene­rable, estro­piat, facheus, austere, grisatre, courbe, tousseus, repre­neur, chiche, haue, censo­rin, ombre de mort, melan­cho­lique, pensif, graue, chagri­neus, babil­lard, memo­ra­tif, sage, mal-gratieus, debile, mise­rable, soup­çon­neus, fourré, ache­ron­tean, langard, obsti­né, meur, expert ou expe­ri­men­té, vouté, chargé d’ans. De Vieil on tire deux dim. Vieillot & Vieillote.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 277r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_560_561]
(texte original).

[Vieillard /-s. Bacchus, Charon, Danaüs, Neptune, Neree, Nestor, Oce­an, peres, prestre, Saturne, Silene, temps, tremble­ment.]

[Voir aussi vieille, vieillesse et Susanne.]