««« éter­ni­té »»»

« éter­ni­té » dans :
Pele­tier
1555
~ Cette beauté…
Jo­delle
1574
~ J’aime le vert laurier…
Jamyn
1575
~ Combien que l’Océan…

~#~














 

Éter­ni­té. Immense, per­pé­tuelle, mère des dieux, im­muable, en­tière, su­blime, invi­sible, unique, sem­pi­ter­nelle, incor­rup­tible, di­vine, per­du­rable, infi­nie, sou­ve­raine, admi­rable, im­mor­telle, su­prême, céleste, inef­fable, per­ma­nente, incom­pré­hen­sible.

Ronsard en l’hymne qu’il a com­po­sée de l’Éter­ni­té, l’appelle Déesse au grand œil tout-voyant : Reine et maî­tresse des ans, des siècles, et de l’âge.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 7r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_20]
(texte modernisé).

[Éternel /-elle /-s. Adieu, biens, dia­mant, Dieu, durée, écrits, gloire, im­mor­ta­li­té, Jupin ou Ju­pi­ter, mé­moire, monde, paix, para­dis, pilo­tis, poète, renom, siècle, temps, vers, ver­tu, vie.]

[Sempiternel /-elle. Ami­tié, Dieu, éter­ni­té, gloire, mémoire, siècle.]






















«««  #  »»»

Æter­ni­té. Immense, per­pe­tuelle, mere des dieux, im­muable, en­tiere, su­blime, inui­sible, vnique, sem­pi­ter­nelle, incor­rup­tible, di­uine, per­du­rable, infi­nie, sou­ue­raine, admi­rable, immor­telle, su­preme, celeste, inef­fable, per­ma­nente, incom­pre­hen­sible.

Ronsard en l’hymne qu’il a com­po­see de l’Æter­ni­té, l’apelle Deesse au grand œil tout-voiant: Roine & mais­tresse des ans, des siecles, & de l’aage.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 7r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_20]
(texte original).

[Æternel [+eternel] /-elle /-s. Adieu, biens, dia­mant, Dieu, duree, escrits, gloire, im­mor­ta­li­té, Iuppin ou Iup­pi­ter, me­moire, monde, paix, para­dis, pilo­tis, poete, renom, siecle, temps, vers, ver­tu, vie.]

[Sempiternel /-elle. Ami­tié, Dieu, æter­ni­té, gloire, memoire, siecle.]