François de CHANTELOUVE (?-?)
Avoir grand cœur…
Paris, Nicolas Bonfons, 1576.

Avoir grand cœur, et être trop couard,
Aimer sa vie, et la tenir en haine,
Être en repos, être toujours en peine,
Haïr la vue, et aimer le regard.

Être reclus, courir en toute part,
Planer un mont montagner une plaine,
Vivre mignard, sentir horrible Gêne,
Voir du corps vif que mon esprit départ.

Sentir la joie, et languir de tristesse,
Estimer jour, ce qui est nuit épaisse,
Brûler de chaud, et frissonner de froid,

Rire, pleurer, soupirer mener danse,
Peser les mots qu’on dit à la balance
Sont de l’amour les jeux, en tout endroit.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Avoir grand cœur, et être trop couard,
Aimer sa vie, et la tenir en haine,
Être en repos, être toujours en peine,
Haïr la vue, et aimer le regard.

Être reclus, courir en toute part,
Planer un mont montagner une plaine,
Vivre mignard, sentir horrible Gêne,
Voir du corps vif que mon esprit départ.

Sentir la joie, et languir de tristesse,
Estimer jour, ce qui est nuit épaisse,
Brûler de chaud, et frissonner de froid,

Rire, pleurer, soupirer mener danse,
Peser les mots qu’on dit à la balance
Sont de l’amour les jeux, en tout endroit.

 

En ligne le 08/01/06.
Dernière révision le 23/09/12.