Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Soleil »»»

« sol » (latin), « Soleil », « soleils » ou « la lampe d’or » dans :
Ovide
1er siècle [1492]
~ À leur source, profonds…
Du Bellay
1549
~ De grand’ Beauté…
1550
~ Rendez à l’or…
~ Ni par les bois…
Tyard
1549
~ Sous ton haut front…
~ Heureux le mois…
1551
~ Ô, de mon jour…
Ronsard
1552
~ Son chef est d’or…
1572
~ Plutôt le bal…
Baîf
1552
~ Mets-moi au bord…
1555
~ Et des plus belles mains…
1573
~ J’aime ce teint…
Des Autels
1553
~ Donc maintenant…
Magny
1553 [1878]
~ Elle est à vous…
1557
~ Ces beaux cheveux dorés…
~ J’ai dit cent fois, Pascal…
~ Vivons, Belle, vivons…
~ Vos célestes beautés…
Tahureau
1554 [1870]
~ Plutôt le chariot…
Fontaine
1555
~ Mon petit fils… [strophe 3]
Philieul
1555
~ Maints animaux… (Canz. 19)
~ Tous animaux… (Canz. 22)
~ Mets-moi où est le Soleil… (Canz. 145)
~ La mer n’a point… (Canz. 237)
Pasquier
1555
~ Lorsque ma dame…
Grévin
1560
~ Allons, Belle, sous ce rosier…
Robert Garnier
1568
~ Plutôt, du jour flambant…
1579
~ Que bien vrai le chantre sacré…
~ Que les rocs Capharés…
1582
~ Pourquoi pour le péché…
Belleau
1572
~ Plutôt la terre avortera…
Turrin
1572
~ Et pour néant…
~ Chênes coulez le miel…
Goulart
1574
~ Quand sans neige et froideur…
~ Mon âge, ô Dieu…
de Brach
1576
~ Mais non, mais non…
Le Loyer
1576
~ Quand j’aperçois…
1579
~ Sous un voile mortel…
Du Pré
1577
~ Rien n’est vu permanent…
Le Saulx
1577
~ Plus qu’on ne voit au ciel… (Th. 76)
~ Plutôt de l’Univers… (Th. 123)
Boyssières
1578
~ L’on peut or’ contempler…
Hesteau
1578
~ D’une incroyable amour…
~ Du Soleil radieux…
~ Avoir d’un bref repos…
~ Toujours de Jupiter…
Catherine Des Roches
1579
~ Belle plutôt les eaux…
La Jessée
1583
~ Plutôt la terre ingrate…
~ Ma Nymphe a les yeux verts…
~ Ni l’or qui va dorant…
~ Va cruelle Érinnys…
Blanchon
1583
~ Celui qui nombrerait…
~ Le Printemps gracieux… [strophe 3]
Cornu
1583
~ Plutôt du ciel astré…
Jamyn
1584 [1879]
~ L’été sera l’hiver…
Jacques de Romieu
1584
~ Que servent ces œillets…
Joseph Du Chesne
1584
~ Que plutôt les Autans…
Du Monin
1585
~ Le ruisseau chamarrant…
Isaac Habert
1585
~ Blonds sont ses longs cheveux…
Le Gaygnard
1585
~ En toutes piété…
Pontoux
1585
~ Tant puissante est l’ardeur…
d’Avost
1587
~ L’Or de ces beaux cheveux…
~ La mer n’est pas toujours…
Le Poulchre
1587
~ S’on voyait votre Été…
Du Tronchet
1595
~ On voit des animaux… (Canz. 19)
Expilly
1596
~ Autant que l’Océan…
Maldeghem
1606
~ On voit des animaux… (Canz. 19)
~ Tout animal… (Canz. 22)
~ Tant d’animaux… (Canz. 237)
Nostredame
1606
~ Pensons un peu…
Claude Garnier
1609
~ Est-ce inhumaine…
~ Qui peut nombrer…
d’Aubigné
1606
~ La flûte qui joua…
[1874]
~ Du plus subtil du feu…

~#~
















¶ l’œil du ciel
¶ le flambeau du jour
Phébus
¶ la lampe d’or au quart cercle allumée
¶ le grand Courrier des Cieux
¶ clair Titan
~#~
¶ le Soleil au Taureau : le Soleil en été.
¶ les traits déliens (les flèches d’Apollon) : les rayons du soleil.
 

Soleil. Radieux, clairvoyant, pur, maître des astres, enflam­mé, lumi­neux, poignant, esti­val, père de tout, net, luisant, alme, vigou­reux, clair, ardent, chaud ou chaleu­reux, donne-vie, rond, œil du monde, perru­qué, brûlant, haut, rayon­neux, seigneur des étoiles, âpre, père du jour, vaga­bond, blafard, couchant, pourpré, vermeil, fils aîné de Nature, doré, pâle, tout-voyant, auteur des siècles, vif, rousoyant, souve­rain, grand flambeau, péné­tra­tif, rouge ou rougis­sant, vieil pastou­reau champêtre, igné, flam­bant ou flamboyant, éthé­ré, cornu, tita­nien, blanc, alté­ré, grand œil de Dieu, terne, ravis­sant, source de feu, mondain, dessé­chant, épars, débile, cheve­lu, puissant, rosin, tiède, printa­nier.

Le Soleil est appelé par les poètes l’âme, l’esprit, l’œil, la beauté, la vie et force du monde.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 248r° [Gallica, N0050715_PDF_502]
(texte modernisé).

[Aime-soleil. Oranger.]

[Chambrières du soleil. Heures.]

[Disciple du Soleil. Lune.]

[Enfant du Soleil. Circé.]

[Fille du Soleil. Pasiphe.]

[Solaire. Chaleur, clarté, rai ou rayon, splendeur.]

[[Mon] soleil. Nos amoureux transis […] en leurs écrits, princi­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obtenir quelque faveur, […] appellent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Soleil du monde. Dieu.]

[Soleillé /-ée. Coteau, jour, oranger, regard ou regar­dure, vigne.]

[Voir aussi Titan.]