Marc Papillon de LASPHRISE (1555-1599)
Que nous servent les biens…
Paris, Jean Gesselin, 1597.

«««

textes de
Lasphrise

»»»


 

 
 
 

 


«««

»»»


«««

propos :
la constance dans l’amour

»»»

[…] 

Que nous servent les biens, dites, je vous supplie,
Si ce n’est pour passer joyeusement la vie ?
Dieu les a ordonnés à cette intention,
Et si beaucoup avaient votre Religion,
Pour néant nous aurions tant de biens en ce monde.
Or doncques désormais nagez sur une autre onde,
Ou bien si vous voulez demeurer en prison,
Je vous supplie au moins d’accepter ma raison,
Et de récompenser mon fidèle service,
(Qui ne sera jamais à d’autre que je puisse)
Il vous est dédié, autre n’y a pouvoir,
Avant se sècherait un fleuve pour pleuvoir,
Plutôt le feu sera plus que l’eau phlegmatique,
Et plutôt cessera toute avare pratique ;
Montrez donc votre œil doux, qui promet la pitié,
» Le propre d’une femme est d’user d’amitié.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Que nous servent les biens, dites, je vous supplie,
Si ce n’est pour passer joyeusement la vie ?
Dieu les a ordonnés à cette intention,
Et si beaucoup avaient votre Religion,
Pour néant nous aurions tant de biens en ce monde.
Or doncques désormais nagez sur une autre onde,
Ou bien si vous voulez demeurer en prison,
Je vous supplie au moins d’accepter ma raison,
Et de récompenser mon fidèle service,
(Qui ne sera jamais à d’autre que je puisse)
Il vous est dédié, autre n’y a pouvoir,
Avant se sècherait un fleuve pour pleuvoir,
Plutôt le feu sera plus que l’eau phlegmatique,
Et plutôt cessera toute avare pratique ;
Montrez donc votre œil doux, qui promet la pitié,
» Le propre d’une femme est d’user d’amitié.

[…] 

 

En ligne le 20/08/10.
Dernière révision le 21/08/10.