Pontus de TYARD (1521-1605)
Ma Dame alors…
Lyon, Jean de Tournes, 1549.

«««

textes de
Tyard

»»»


 

 
 
 

 


«««

»»»


 

propos :
la constance dans l’amour honnête

»»»

[…] 

Ma Dame alors en face gracieuse
Me répondait : Je suis plus curieuse,
Et moins ne me soucie,
Que de garder ma vie, et ma personne,
D’entretenir ma renommée bonne,
Claire, et non obscurcie.

Aussi plutôt l’ordre des éléments,
Et des hauts cieux les divins mouvements,
Faudraient à leur office,
Qu’à mon honneur, qui est la belle rose,
Dont j’ornerai mon chef sur toute chose,
Un outrage je fisse.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Ma Dame alors en face gracieuse
Me répondait : Je suis plus curieuse,
Et moins ne me soucie,
Que de garder ma vie, et ma personne,
D’entretenir ma renommée bonne,
Claire, et non obscurcie.

Aussi plutôt l’ordre des éléments,
Et des hauts cieux les divins mouvements,
Faudraient à leur office,
Qu’à mon honneur, qui est la belle rose,
Dont j’ornerai mon chef sur toute chose,
Un outrage je fisse.

[…] 

 

En ligne le 08/10/08.
Dernière révision le 07/09/13.