««« or »»»

« or » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Grâces qu’à peu… (Canz., 213)
Du Bellay
1549
~ De grand’ Beauté…
~ Ces Cheveux d’or sont les Liens…
1550
~ Ces cheveux d’or, ce front…
~ Rendez à l’or…
~ Ni par les bois…
1558
~ Sur la croupe d’un mont…
Tyard
1551
~ Ô, de mon jour…
Ron­sard
1552
~ Un chaste feu…
~ Ce beau corail…
~ Avec les lis…
~ Ô doux parler…
~ Ni voir flamber…
~ Ni ce corail…
~ Son chef est d’or…
~ Le feu jumeau…
~ Que Gâtine ait…
~ Un grand rocher…
1553
~ Lance au bout d’or…
La Haye
1553
~ Petite porte…
Tahu­reau
1554 [1870]
~ Si d’un Horace…
Le Caron
1554
~ Claire en beauté…
~ Ni les honneurs…
Fon­taine
1555
~ Mon petit fils… [strophes 3 & 6]
Pas­quier
1555
~ Et de ses yeux…
Magny
1557
~ Je cherche paix…
Buttet
1561
~ De quel rosier…
~ Jà le matin…
~ Et ces beaux yeux…
~ Toujours ne sera d’or…
~ Ô blonds cheveux…
La Bode­rie
1571
~ S’il est vrai, mon Dorat…
1582
~ Si doncques j’ai…
~ Ci-dort avec Dori…
Turrin
1572
~ Et pour néant…
~ Cet œil, cet or…
Perrin
1574
~ Tant heureuse est…
Gou­lart
1574
~ Ni le plaisant palais…
Chante­louve
1576
~ En noble sang…
Boys­sières
1578
~ Amour, Mars, Apollon…
Le Loyer
1579
~ Sous un voile mortel…
Cour­tin
1581
~ Ô doux propos…
La Jessée
1583
~ Le Dieu Vulcain…
~ L’aveugle Archer…
~ Avec les ans…
~ Ni l’or qui va dorant…
Cathe­rine Des Roches
1583
~ Ô belle Main qui l’arc…
Blan­chon
1583
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 13]
Jacques de Romieu
1584
~ Jodelle va louant…
~ Que servent ces œillets…
~ Ni ce miel qui si doux…
Pon­toux
1585
~ Tant puissante est l’ardeur…
d’Avost
1587
~ L’Or de ces beaux cheveux…
De­saurs
1589
~ Le poil, l’œil, le devis…
Las­phrise
1597
~ J’ai vu les belles fleurs…
~ Phèbe, Cypris, Pithon…
Mont­chres­tien
1601
~ Par toi vont commen­cer…
Ner­vèze
1605
~ Beaux cheveux mes liens…
Nostre­dame
1606
~ Pensons un peu…
Claude Gar­nier
1609
~ Quelle splen­deur…
~ Ces feux jumeaux…
Certon
1620
~ L’épouvantable plant…
~ Qui vante qui voudra…
Lope de Vega (Lancelot, traduc­teur)
1622
~ Tous les ruisseaux ouverts…

~#~














 

Or. Relui­sant, jaune, cor­rom­peur, donne-vie, pré­cieux, ôte-soin, blon­dis­sant, chasse-peine, riche, in­cor­rup­tible, splen­dis­sant, mon­nayé, mon­nayeur, radieux, affi­né, tout-puis­sant, bru­ni, clair, éprou­vé, labo­rieux, mi­né­ral, con­fort de l’homme, au­da­cieux, étran­ger, on­doyant, glueux, l’orne­ment des dieux, noble, pe­sant, aveugle, pur ou épu­ré, am­bi­tieux, mol, blan­dis­sant, dé­si­ré, fatal, ma­li­cieux, plai­sant, envieux ou en­vié, flexible ou tis­su, indus­trieux, lui­sant, royal, solide.

Ce qui rend l’or précieux par-dessus les autres mé­taux est, que plus sou­vent et plus long­temps on le met au feu, d’au­tant en est-il meil­leur et plus ex­cel­lent. Même son poids n’est point di­mi­nué ni ron­gé par choses aigres, comme par sel, nitre, vi­naigre, ver­jus, et n’est point gâ­té par rouil­lure, ni les mains en le tou­chant n’en sont point souil­lées.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 184r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_374_375]
(texte modernisé).

[Cheveu d’or. Apol­lon.]

[Coquille dorée. Lyre.]

[Doré /-ée /-s. Abeille, anneau, arc, arène, armes et ar­mures, atour, Au­rore, bou­clier, car­can, car­quois, Cha­rites, che­veux, ci­tron, col, co­lonne, conque, cor­don, coupe, cou­ronne, épe­ron, épi, étoile, face, frange, frein, Gange, har­nois, Hèbre, image, jeu­nesse ou jou­vence, jou­ven­ceau ou jou­ven­cel, joyau, jus­tice, lam­bris, langue, luc ou luth, lyre, man­teau, mé­tal, men­ton, miel, mon­naie, mots, Pac­tole, paix, pa­lais, pa­vois, per­ruque, Phé­bus, phé­nix, Phœbe, pigeon, pi­lier, plume, poil, pompe, rai ou rayon, reli­quaires ou reliques, ri­chesses, ron­delle, sable, salle, Saturne, sceptre, sen­tence, siècle, Soleil, souci, splen­deur, sta­tue, temple, terme, toi­son d’or, tré­sor, tresse, trousse, Vénus, vers, vit.]

[Endorée. Sta­tue.]

[Jaune-dorée. Orange.]

[Orine. Tresse.]

[Voir aussi dorure et argent, métal, plomb ainsi que Acri­sie]






















«««  #  »»»

Or. Relui­sant, iaune, cor­rom­peur, donne-vie, pre­tieus, oste-soing, blon­dis­sant, chasse-peine, riche, in­cor­rup­tible, splen­dis­sant, mon­noié, mon­noieur, radieus, affi­né, tout-puis­sant, bru­ni, clair, esprou­ué, labo­rieus, mine­ral, con­fort de l’homme, au­da­cieus, estran­ger, on­doiant, glueus, l’orne­ment des dieux, noble, pe­sant, aueugle, pur ou espu­ré, am­bi­tieus, mol, blan­dis­sant, desi­ré, fatal, mali­tieus, plai­sant, enuieus ou enuié, flexible ou tis­su, in­dus­trieus, lui­sant, roial, solide.

Ce qui rend l’or pre­tieus par dessus les autres me­taus est, que plus sou­uent & plus long temps on le met au feu, d’au­tant en est-il meil­leur & plus ex­cel­lent. Mesmes son poix n’est point di­mi­nué ni ron­gé par choses aigres, comme par sel, nitre, vi­naigre, ver­iust, & n’est point gas­té par roüil­lure, ni les mains en le tou­chant n’en sont point soüil­lees.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 184r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_374_375]
(texte original).

[Cheueu d’or. Apol­lon.]

[Coquille doree. Lyre.]

[Doré /-ee /-ez / -ees. Abeille, an­neau, arc, arene, armes & ar­meures, atour, Au­rore, bou­clier, car­quan, car­quois, Cha­rites, che­ueus, ci­tron, col, co­lomne, conque, cor­don, coupe, cou­ronne, espe­ron, espi, estoille, face, frange, frein, Gange, har­nois, Hebre, ieu­nesse ou iou­uence, image, iou­uen­ceau ou iou­uen­cel, ioyau, ius­tice, lam­bris, langue, luc ou luth, lyre, man­teau, men­ton, me­tal, miel, mon­noie, mots, Pac­tole, paix, pa­lais, pa­uois, per­ruque, Phœbe, Phœ­bus, phœ­nix, pigeon, pilier, plume, poil, pompe, ray ou raion, reli­quaires ou reliques, ri­chesses, ron­delle, sable, salle, Saturne, sceptre, sen­tence, siecle, Soleil, soul­ci, splen­deur, sta­tuë, temple, terme, thre­sor, toi­son d’or, tresse, trousse, Venus, vers, vit.]

[Endoree. Sta­tuë.]

[Iaune-doree. Orange.]

[Orine. Tresse.]

[Voir aussi dorure et argent, metal, plomb ainsi que Acri­sie]