««« pri­son »»»

« prison » ou « pri­sons » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Paix je ne trouve… (Canz., 134)
Du Bellay
1549
~ La Nuit m’est courte…
~ Ô Prison douce…
Tyard
1551
~ En ta prison…
Baïf
1552
~ Mets-moi au bord…
1573
~ Jamais œil, bouche, poil…
Goho­ry
1554
~ Je suis en paix…
Le Caron
1554
~ Cette prison…
Jo­delle
av. 1574 [1870]
~ Oncques trait, flamme ou lacs…
La Jessée
1583
~ Je vis en paix…
~ Par art, force, ire, soin…
Blan­chon
1583
~ J’aime la Paix…
~ Amour est vie, et mort…
Cornu
1583
~ Tant plus je veux courir…
~ Mon cœur, mon doux souci…
Le Poulchre
1587
~ Je n’ai jamais la paix…
Du Tron­chet
1595
~ Heureux soit ce jour-là… (Canz., 61)
~ Trouver paix je ne puis… (Canz., 134)
Las­phrise
1597
~ Je m’arrête, je cours…
~ Ah beaux tourments…
~ Que nous servent les biens…
Ner­vèze
1605
~ Beaux cheveux mes liens…
Malde­ghem
1606
~ Je n’ai dont faire guerre… (Canz., 134)
Certon
1620
~ L’épouvantable plant…
~ Satan, la mort, l’enfer…
Mar­beuf
1628
~ Beau corail soupi­rant…

~#~
















¶ « la prison serrée / Du fils de Pasiphæ » : le laby­rinthe (Certon)