««« pi­geon »»»

« pi­geons » dans :
Robert Gar­nier
1573
~ Pourquoi pour le péché…
Poupo
1590
~ Pour compter les valeurs…

~#~














 

Pigeon. Blanc, frétil­lard, trémous­sant, peureux, simple, mignard, tendre, pattu, roucou­lant, cendrier, privé, gras, douillet, huppé, blandis­sant, amou­reux, chape­ron­né, ramier, sauvage, colom­bin, grive­lé, jaloux, chaste, brun, doré, coquin, fauve, tremblo­tant ou trépi­gnant. Les dimi­nu­tifs Pigeon­neau et Pi­geon­net.

Les Pigeons, selon leur plumage, sont plus coquins et plus francs les uns que les autres. Mais tous de quelque couleur qu’ils soient, tant mâle que femelle, tiennent foi à leur partie. On dit qu’ils vivent huit ans.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 206v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_419]
(texte modernisé).

[Voir aussi oiseau et aigle, alouette, autour, autruche, busard, caille, cane ou ca­nard, char­don­ne­ret, cigogne, colomb, co­lombe ou co­lom­belle, coq, coq d’Inde, cor­beau, cor­neille, cygne, duc, éper­vier, hé­ron, hi­bou, marti­net, mi­lan, oie, oi­son, palombe, paon, passe­reau, passe­relle ou passe, péli­can, per­drix, perro­quet, pie, plon­geon, poule, poussin, ramier, ros­si­gnol, sacre, vautour…]






















«««  #  »»»

Pigeon. Blanc, fretil­lard, tremous­sant, paoureus, simple, mignard, tendre, pattu, roucou­lant, cendrier, priué, gras, doüillet, huppé, blandis­sant, amou­reus, chape­ron­né, ramier, sauuage, colom­bin, griue­lé, ialous, chaste, brun, doré, coquin, fauue, tremblo­tant ou trepi­gnant. Les dim. Pigeon­neau & Pi­geon­net.

Les Pigeons, selon leur plumage, sont plus coquins & plus francs les vns que les autres. Mais tous de quelque couleur qu’ils soient, tant masle que femelle, tiennent foi à leur partie. On dit qu’ils viuent huit ans.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 206v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_419]
(texte original).

[Voir aussi oiseau et aigle, alouette, autour, austruche, busard, caille, cane ou ca­nart, char­don­ne­ret, cigogne, colomb, co­lumbe ou co­lum­belle, coq, coq d’Inde, cor­beau, cor­neille, cygne, duc, esper­uier, he­ron, hi­bou, marti­net, mi­lan, oie, oi­son, palombe, paon, passe­reau, passe­relle ou passe, peli­can, per­dris, per­ro­quet, pie, plon­geon, poule, poussin, ramier, ros­si­gnol, sacre, vaultour…]








Liens

* On peut regar­der en ligne sur Gallica un « portrait du Pigeon privé » et un « portrait du Pigeon patté », f° 78r°v° des Portraits d’Oiseaux enri­chis de Qua­trains de Pierre Belon, parus en 1557.

Liens valides au 01/04/19.