««« Phé­bus »»»

« Phé­bus » ou « Phébé » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Tous ani­maux… (Canz., 22)
Des Autels
1550
~ Le beau Phébus…
1553
~ De Jupi­ter…
Tyard
1551
~ Qui voit (Phébus…
Jo­delle
1553
~ Phébus, Amour, Cypris…
1574
~ Des astres, des forêts…
~ Sapphon la docte Grecque…
~ Ne les a-t-on pu donc…
Le Caron
1554
~ Les dieux enfin…
~ Où prit Jupin…
Buttet
1561
~ Tu as ce crin…
La Bode­rie
1571
~ Phébus, Peithon…
La Jessée
1583
~ Toujours le Dieu…
~ Ce que l’orage fier…
Blan­chon
1583
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 4]
Du Monin
1585
~ De Jupin, Mars, Phébus…
De­saurs
1589
~ Bel est le bois…
Las­phrise
1597
~ Ton poil, ton œil, ta main…
~ Je pense en toute chose…
~ Non sans cause, Beauvais…
Angot
1603
~ Qui pourrait voir au ciel…
Malde­ghem
1606
~ Tout animal… (Canz., 22)
~ Mettez-moi où Phébus… (Canz., 145)
~ Tant d’ani­maux… (Canz., 237)
Claude Gar­nier
1609
~ Plutôt seront les ondes…
Certon
1620
~ L’épouvan­table plant…
~ L’étoile de Cypris…
Marbeuf
1628
~ La propre­té…

~#~
















¶ le Soleil
 



















«««  #  »»»

Phœbus. Docte, cynthien, dieu perru­quier, beau, vaga­bond, atte­lé, race lato­nienne, cheue­lu, delien, pere des astres, blond, cyre­nean, fati­dique, tout-uoiant, ami des troiens, deuin, radieus, clair, tita­nien, augure, porte-laurier, doré, parnas­side, ignee, rouge ou rou­gis­sant, nombreus.

Ce mot signi­fie Apol­lon fils de Iupi­ter & de Latone, & frere de Diane, autre­ment nommee Phœbe.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 204v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_415]
(texte original).

[Arbrisseau de Phebus. Laurier.]

[Fils de Phœbus. Poete.]

[Phebean [+phœbean] /-eanne /-s. Bellay, chantre, Circe, Delos, Ide, Laure, laurier, lyre, Muret, oracle, phœnix, prestresses, ray ou raion, Saincte Marthe, Troie, trousse.]

[Phœbe. Apol­lon.]

[Sœur de Phebus. Lune.]

[Voir aussi Cassandre.]