««« glu »»»

« glus » dans :
Blan­chon
1583
~ L’Amour, la Mort, le sort…

~#~














 

Glu. Empê­trante, vis­queuse, forte, tenante, frau­du­leuse, oise­lière, enve­lop­pante, col­leuse, sui­vante.

Le Glu se fait en diverses sortes, toute­fois le meilleur est celui qui est fait des grains du gui de chêne. On use de cette diction au mas­cu­lin et fé­mi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 115r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_236]
(texte modernisé).

[Conglu­ti­née. Ami­tié.]

[Englué. Somme ou som­meil.]

[Englueux. Amour, oise­leur.]

[Gluant /-ante. Glaire, miel.]

[Glueux /-euse /-s. Argent, cautèle, glaire, houx, hu­meur, mains, or, terre.]

[Gluti­neux /-euse. Houx, poix, terre.]

[Voir aussi gluau, piège.]






















«««  #  »»»

Gluz. Empes­trante, vis­queuse, forte, tenante, frau­du­leuse, oise­liere, enue­lo­pante, col­leuse, sui­uante.

Le Glu se fait en diuerses sortes, toutes­fois le meilleur est celui qui est fait des grains du gui de chesne. On vse de ceste dic­tion au masc. & fem.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 115r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_236]
(texte original).

[Conglu­ti­nee. Ami­tié.]

[Englué. Somme ou som­meil.]

[Englueus. Amour, oise­leur.]

[Gluant /-ante. Glaire, miel.]

[Glueus /-euse /-s. Argent, cautelle, glaire, houx, hu­meur, mains, or, terre.]

[Gluti­neus /-euse. Houx, poix, terre.]

[Voir aussi gluau, piege.]