««« Acri­sie »»»

« rude père » de Danaé dans :
Certon
1620
~ L’épou­van­table plant…

~#~
















* Acrisie : Acrisios
 

Acrisie. Méchant, aban­tide, empier­ré, misé­rable.

Acri­sie fils d’Abas roi d’Arges et père de Danaé, après son frère Proète il succé­da à ce royaume : N’ayant que cette seule fille Danaé il lui fut dit par l’oracle, que du fils qui descen­drait d’elle il serait tué : Pour à quoi obvier il la fit enfer­mer dans une tour et comman­da que nul n’appro­chât d’elle : Mais Jupi­ter se conver­tit en pluie d’or, et s’écou­la par les tuiles dans le giron de la fille, dont elle devint enceinte, et en eut un fils appe­lé Persée, par lequel Acri­sie fut du depuis trans­mué en pierre.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 4r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_14_15]
(texte modernisé).






















«««  #  »»»

Acrisie. Meschant, aban­tide, empier­ré, mise­rable.

Acri­sie fils d’Abas roi d’Arges & pere de Danaé, apres son frere Proete il succe­da à ce roiaume : N’aiant que ceste seule fille Danaé il lui fut dit par l’oracle, que du fils qui descen­de­roit d’elle il seroit tué : Pour à quoi obuier il la fit enfer­mer dans vne tour et comman­da que nul n’appro­chast d’elle : Mais Iupi­ter se con­uer­tit en pluie d’or, & s’escou­la par les tuilles dans le giron de la fille, dont elle deuint enceinte, & en eut vn fils appel­lé Persee, par lequel Acri­sie fut du depuis trans­mué en pierre.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 4r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_14_15]
(texte original).