Jacques de ROMIEU (?-?)
Ni ce miel qui si doux…
Lyon, Benoît Rigaud, 1584.

«««

textes de
J. de Romieu

 


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 1-12)

»»»


«««

énu­mé­ration des grâces de l’aimé(e)

»»»


«««

propos :
l’esprit ou la vertu prime sur la beauté

 

ouvrir sur Gallica : sonnet XXVIII, f° 27r°.

NI ce miel qui si doux de votre bouche coule,
Ni ce sonner du luth de vous mignardement,

Ni la beauté qui luit en vous parfaitement,
Ni l’amoureux plaisir qui le sensuel soûle.

Ni de votre gent corps l’inimitable moule,
Ni ces discours de vous filés si doctement,
Ni ce poil mignoté du fin or l’ornement,
Ni ce teint Cyprien qui tout autre teint foule.

Ni l’émail précieux de ces prés jaunissants,
Ni les taillis touffus de ces bois verdissants,
Ni ces plaisants jardins, ni ces palais encore,

Ni la race, les biens, ni faveur des Seigneurs,
Ne me font embrasser le mieux de vos honneurs :
Seul votre bel esprit fait que je vous adore.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

NI ce miel qui si doux de votre bouche coule,
Ni ce sonner du luth de vous mignardement,

Ni la beauté qui luit en vous parfaitement,
Ni l’amoureux plaisir qui le sensuel soûle.

Ni de votre gent corps l’inimitable moule,
Ni ces discours de vous filés si doctement,
Ni ce poil mignoté du fin or l’ornement,
Ni ce teint Cyprien qui tout autre teint foule.

Ni l’émail précieux de ces prés jaunissants,
Ni les taillis touffus de ces bois verdissants,
Ni ces plaisants jardins, ni ces palais encore,

Ni la race, les biens, ni faveur des Seigneurs,
Ne me font embrasser le mieux de vos honneurs :
Seul votre bel esprit fait que je vous adore.

«««  énumération des grâces de l’aimé(e)  »»»
 

En ligne le 12/07/06.
Dernière révision le 11/10/12.