««« œil »»»

« œil » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ D’un coup amour… (Canz., 178)
Du Bellay
1549
~ Fasse le Ciel…
1550
~ Ô fleuve heureux…
Tyard
1551
~ Qui voit (Phé­bus…
1555
~ À l’œil bril­lant…
Ron­sard
1552
~ Par un des­tin…
~ Un chaste feu…
~ Plutôt le bal…
~ Avec les lis…
~ Ce ne sont qu’haims…
1553
~ Je veux mou­rir…
~ Ni de son chef…
Baïf
1552
~ Dans ces coraux…
1573
~ J’aime ce teint…
~ Ore de mal en bien…
~ Trait, feu, piège d’Amour…
~ Jamais œil, bouche, poil…
Des Autels
1553
~ Bénites soient…
Pas­quier
1555
~ Lorsque ma dame…
~ Puisque je vois…
Magny
1557
~ Ces beaux cheveux dorés…
~ Comme un blanc à sagette…
Buttet
1561
~ Tu as ce crin…
~ Ô blonds che­veux…
Bel­leau
1565
~ Amour étant las­sé…
Turrin
1572
~ Je ne voulais jamais…
~ Amour m’a mis ain­si…
~ Cet œil, cet or…
Des­portes
1573
~ Quel feu par les vents ani­mé…
Jo­delle
1574
~ Je me trouve et me perds…
Gou­lart
1574
~ Le ciel, nature, l’art…
~ Ainsi que l’œil…
Jamyn
1575
~ Tant de feux aux car­fours…
Le Loyer
1576
~ Quand j’aper­çois…
~ Ta beauté, ta ver­tu…
~ J’étais tout près…
Du Bartas
1578
~ L’oise­leur, le pêcheur…
Boys­sières
1578
~ Amour, Mars, Apol­lon…
Hes­teau
1578
~ Ta vertu, ta bon­té…
~ Œil bel œil, orne­ment…
~ La Nature a don­né…
La Jessée
1583
~ L’aveugle Archer…
~ Je meurs vivant…
~ Beauté céleste…
~ Ce que l’orage fier…
~ Par art, force, ire, soin…
~ Je te sondais ain­si…
Blan­chon
1583
~ Celui qui nombre­rait…
~ J’aime plus que mes yeux…
Cornu
1583
~ Lucrèce, je ne puis…
~ Avant que Pheli­pot…
Birague
1585
~ Un poil blond enla­cé…
~ Toujours, toujours, hélas…
Du Monin
1585
~ Yeux pur cristal d’amour…
De­saurs
1589
~ Bel est le bois…
~ Le poil, l’œil, le devis…
Las­phrise
1597
~ Ton poil, ton œil, ta main…
~ J’ai vu les belles fleurs…
~ Que nous servent les biens…
~ Heureux qui est muet…
Alca­non
1598
~ Le torrent, le vent…
Angot
1603
~ Qui pourrait voir au ciel…
Vauque­lin
1605
~ Ni les beaux lis plantés…
Ner­vèze
1605
~ Beaux cheveux mes liens…
Comme on voit le soleil…
Nostre­dame
1606
~ Pensons un peu…
Claude Gar­nier
1609
~ Quelle splen­deur…
d’Aubi­gné
[1874]
~ Autant que d’abeilles bour­donnent…
~ Veillants, aigus, sub­tils…

~#~
















¶ « l’œil du ciel » (Tyard), « ce grand œil qui luit par la machine » (Hesteau) : le soleil
 

Œil. Lu­mi­neux, clair­voyant. cher­chez yeux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 181v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_369]
(texte modernisé).

[Grand œil de Dieu. Soleil.]

[Oculaire /-s. Appa­rence, Argus, chas­sie, expé­rience, larmes, lumière, pau­pières, regard ou re­gar­dure, signe, vue.]

[[Mon] œil. Nos amou­reux tran­sis […] en leurs écrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obte­nir quel­que faveur, […] appellent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Œil ardent. Apollon.]

[Œil de bœuf. Mores.]

[Œil de chien. Aga­mem­non.]

[Œil du monde. Apol­lon, Grèce, Soleil.]

[Œil-taureau. Bacchus.]

[Voir aussi corps humain.]


 

«««  #  »»»

Oeil. Lumi­neus, clair-uoiant. cher­chez ievx.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 181v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_369]
(texte original).

[Grand œil de Dieu. Soleil.]

[Oculaire /-s. Appa­rence, Argus, cha­cie, expe­rience, larmes, lu­miere, paul­pieres, regard ou re­gar­dure, signe, veuë.]

[[Mon] œil. Noz amou­reus tran­sis […] en leurs escrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils esperent obte­nir quel­que faueur, […] appelent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Œil ardent. Apollon.]

[Œil de beuf. Mores.]

[Œil de chien. Aga­mem­non.]

[Œil du monde. Apol­lon, Grece, Soleil.]

[Œil-toreau. Bacchus.]

[Voir aussi corps humain.]