Rémy BELLEAU (1528-1577)
Plutôt la terre avortera…
Paris, Gilles Gilles, 1572.

«««

textes de
Belleau

»»»


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 1-9)

»»»


«««

»»»


«««

propos :
la constance dans l’amour

»»»

[…] 

Plutôt la terre avortera
D’un faux germe, et nous trompera,
Et le soleil plutôt encores
Galopera de coursiers mores
Par la grand carrière des cieux,
Plutôt les fleuves à leur source
Tourneront leur humide course,
Et plutôt dans les chênes vieux
Le poisson fera sa demeure,
Qu’ailleurs qu’entre tes bras je meure
Ne voulant un plus doux lien,
Qu’ailleurs je transporte ma flamme :
Car veuille ou non veuille Madame,
Vif et mort toujours serai sien.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Plutôt la terre avortera
D’un faux germe, et nous trompera,
Et le soleil plutôt encores
Galopera de coursiers mores
Par la grand carrière des cieux,
Plutôt les fleuves à leur source
Tourneront leur humide course,
Et plutôt dans les chênes vieux
Le poisson fera sa demeure,
Qu’ailleurs qu’entre tes bras je meure
Ne voulant un plus doux lien,
Qu’ailleurs je transporte ma flamme :
Car veuille ou non veuille Madame,
Vif et mort toujours serai sien.

[…] 

 

En ligne le 15/11/08.
Dernière révision le 17/06/13.