««« vue »»»

« vue » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Maints ani­maux… (Canz., 19)
Tyard
1549
~ Heureux le mois…
Des Autels
1551
~ Mon cœur, ma voix…
Du Bellay
1552
~ Ce ne sont pas…
Pele­tier
1555
~ Ceux qui voudront…
Gou­lart
1574
~ Ô pas épars…
Chante­louve
1576
~ Avoir grand cœur…
de Brach
1576
~ Aimée, enfin…
La Jessée
1583
~ Ma Nymphe a les yeux verts…
~ Celui compte les feux…
Du Tron­chet
1595
~ Trouver paix je ne puis… (Canz., 134)
Malde­ghem
1606
~ Mettez-moi où Phébus… (Canz., 145)

~#~














 

Vue. Subtile, aiguë, ocu­laire, tout-voyante, mo­bile.

Aide-toi des épi­thètes attri­buées aux yeux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 276v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_559]
(texte modernisé).

[Entrevoyant. Crêpe.]

[Entrevu. Con.]

[Voyant. Pertuis.]






















«««  #  »»»

Veuë. Subtile, aguë, ocu­laire, tout-uoiante, mobile.

Aide toi des epi­thetes attri­buees aux ïeux.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 276v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_559]
(texte original).

[Entreuoiant. Crespe.]

[Entre-ueu. Con.]

[Voiant. Pertuis.]