Guillaume DES AUTELS (1529-1581)
Donc maintenant…
Lyon, Jean Temporal, 1553.

«««

textes de
Des Autels

 


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 1-11)

»»»


«««

»»»


«««

propos :
le parjure de l’aimée

»»»

Poursuite de jalousie.

Donc maintenant, maintenant, tourne Isère
Contre Grenoble un cours non plus tortu,
Ce mont Bayane en val soit abattu,
Et cette plaine en montagne s’altère :

N’aye, Romans, l’honnêteté plus chère,
Apprends, Valence, à aimer la vertu,
Moissonne hiver, été gelé sois-tu,
L’automne en fleurs, riche en fruits soit la vère,

Et veuille encor la nature plus faire
En l’univers, un désordre contraire
À son bel ordre aux vieux soleils connu :

Advienne tout ce que ma parjurée
Prophétisait, une nuit éclairée
De mille feux, et d’un croissant cornu.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Poursuite de jalousie.

Donc maintenant, maintenant, tourne Isère
Contre Grenoble un cours non plus tortu,
Ce mont Bayane en val soit abattu,
Et cette plaine en montagne s’altère :

N’aye, Romans, l’honnêteté plus chère,
Apprends, Valence, à aimer la vertu,
Moissonne hiver, été gelé sois-tu,
L’automne en fleurs, riche en fruits soit la vère,

Et veuille encor la nature plus faire
En l’univers, un désordre contraire
À son bel ordre aux vieux soleils connu :

Advienne tout ce que ma parjurée
Prophétisait, une nuit éclairée
De mille feux, et d’un croissant cornu.

 

En ligne le 29/09/07.
Dernière révision le 07/07/17.