Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« hiver »»»

« hiems » (latin), « hiver » ou « hivers » dans :
Marulle
1497
~ L’Attique n’a pas tant de miel…
Ronsard
1552
~ Toujours des bois…
~ Que tout partout…
1553
~ Toujours ne tempête…
1557
~ Le printemps n’a point…
Des Autels
1553
~ Donc maintenant…
Baïf
1555
~ Ni la mer tant de flots…
~ Plus mon désir s’accroît…
1573
~ Ore de mal en bien…
~ Hier cueillant cette Rose…
La Péruse
1555
~ L’onde argentine ne couvre…
Buttet
1561
~ Plutôt sera l’aigle en l’onde…
Turrin
1572
~ Chênes coulez le miel…
Gadou
1573
~ On entend, en hiver…
Desportes
1573
~ Quel feu par les vents animé…
Jodelle
1574
~ J’aime le vert laurier…
Hesteau
1578
~ Rien ne dure toujours…
~ Du Soleil radieux…
Robert Garnier
1579
~ Que les rocs Capharés…
Jamyn
1579
~ Si la beauté périt…
1584 [1879]
~ L’été sera l’hiver…
La Jessée
1583
~ Au bon arbre, au Rosier…
~ Quand l’amitié…
Catherine Des Roches
1583
~ Ausonie, Calabre…
Blanchon
1583
~ J’aime la Paix…
~ Le Printemps gracieux… [strophe 1]
~ La rigueur du Tyran…
Joseph Du Chesne
1584
~ Que plutôt les Autans…
Du Buys
1585
~ Comme on ne compte point…
Birague
1585
~ Du vagueux Océan…
Le Poulchre
1587
~ S’on voyait votre Été…
Expilly
1596
~ Ne trouver point de fin…
Lasphrise
1597
~ Je penserais plutôt…
~ La Courtisane…
Grisel
1599
~ Plutôt le ciel voûté…
Angot
1603
~ Toute chose prend fin…
~ Ni l’Hiver refroidi…
Claude Garnier
1609
~ Toujours la nuit…
~ Est-ce inhumaine…
~ Plutôt seront les ondes…

~#~
















¶ hiémal : hivernal