««« go­sier »»»

« gosier » ou « gosiers » dans :
de Brach
1576
~ Vous vent, vous nau­to­nier…
Hes­teau
1578
~ Toujours de Jupi­ter…
Du Monin
1582
~ Toujours le sein…
Bernier de La Brousse
1618
~ Le feu, les cou­leu­vreaux…

~#~














¶ le « chien triple-gosier » (Bernier de La Brousse) : Cerbère
 

Gosier. Ven­teux, en­gor­geur, large, ou­vert, haut, vei­neux, pro­fond, béant, hu­mide, long, ré­son­nant, creux, en­col­lé, cy­gnéan, en­gou­leur ou en­glou­tis­seur, res­pi­rant.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 115v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_237]
(texte modernisé).

[Dégoisant /-ante. Linot ou li­notte, oiseau, ros­si­gnol, ta­rin.]

[Dégoisé. Ramage, tin­tin.]

[Voir aussi esto­mac, ventre.]


 

«««  #  »»»

Gosier. Venteus, en­gor­geur, large, ou­uert, haut, vei­neus, pro­fond, beant, hu­mide, long, re­so­nant, creus, en­col­lé, cy­gnean, en­gou­leur ou en­glou­tis­seur, res­pi­rant.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 115v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_237]
(texte original).

[Desgoisant /-ante. Linot ou li­notte, oiseau, ros­si­gnol, ta­rin.]

[Desgoisé [+dégoi­sé]. Ramage, tin­tin.]

[Voir aussi esto­mach, ventre.]