««« oi­gnon »»»

« oignons » ou « oignon » dans :
Du Bellay
1558
~ Si fruits, raisins, et blés…
Du Monin
1585
~ Ô du sacré Nombril…

~#~














 

Oignon. Larmeux, pelu, rouge ou rou­geâtre, appé­tis­sant, fort, blanc, venteux, roussâtre, mordant, vert.

Jaçoit qu’il y ait plusieurs sortes d’Oignons qui ont aussi leurs propri­é­tés diverses, néan­moins tous sont forts et mordants, et engendrent vento­si­tés. Ils donnent appé­tit, mais ils altèrent, et amai­grissent la personne, et donnent fâche­rie à l’esto­mac, encore qu’ils le purgent.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 182r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_370]
(texte modernisé).

[Voir aussi aulx, poireau…]






















«««  #  »»»

Oingnon ou Oignon. Larmeus, pelu, rouge ou rou­geastre, appe­tis­sant, fort, blanc, venteus, roussastre, mordant, verd.

Iaçoit qu’il i ait plusieurs sortes d’Oignons qui ont aussi leurs propri­e­tez diuerses, neant­moins tous sont forts & mordans, & engendrent vento­si­tez. Ils donnent appe­tit, mais ils alterent, & amai­grissent la personne, & donnent fache­rie à l’esto­mach, encores qu’ils le purgent.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 182r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_370]
(texte original).

[Voir aussi aux, poireau…]