««« se­cous­se »»»

« secousse » ou « secousses » dans :
Pele­tier
1555
~ Si tu n’es Vent…
Robert Gar­nier
1574
~ Le temps modère tout…
La Jessée
1583
~ Le tiède flair…

~#~














 

Secousse. Trem­blante ou trem­blo­tante, gam­ba­deuse, adroite, gail­larde, cha­touil­leuse, élan­cée, agile, brusque, roide, im­pé­tueuse, tré­mous­sante, habile, ébran­lée, adextre, on­doyante, prompte, allègre, gente ou gen­tille.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 242v° [Gallica, NUMM-50715_PDF_491]
(texte modernisé).

[Secouée. Aile, tresse.]

[Secoueux. Vent.]


 

«««  #  »»»

Secousse. Trem­blante ou trem­blo­tante, gam­ba­deuse, adroite, gail­larde, cha­toüil­leuse, eslan­cee, agile, brusque, roide, im­pe­tueuse, tre­mous­sante, habile, esbran­lee, adextre, on­doiante, prompte, alaigre, gente ou gen­tile.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 242v° [Gallica, NUMM-50715_PDF_491]
(texte original).

[Secouee [+secoüee]. Aile, tresse.]

[Secoueus. Vent.]