««« voi­le à vo­guer »»»

« voi­les » ou « voi­le » dans :
Du Bellay
1553
~ Plutôt les Cerfs…
Pas­quier
1555
~ Lorsque ma dame…
Magny
1557
~ De nuit au ciel…
Bel­leau
1572
~ Ainsi que les lau­riers…
Baïf
1573
~ Ore de mal en bien…
de Brach
1576
~ Vous vent, vous nauto­nier…
Robert Gar­nier
1579
~ Que les rocs Capha­rés…
Blan­chon
1583
~ Le Roi du jour…
Joseph Du Chesne
1584
~ Fais plutôt par la bon­té tienne…

~#~














 

Voile à voguer. Courbée, venteuse, mobile, blanche, légère, calée, c.-à-d. baissée, nauto­nière, humide, empen­née, creuse, bouffante, haute, mari­nière, enflée, tendue ou é­ten­due, soufflée, penchante, bossue, recour­bée, serve du vent, prompte, dé­ployée, fuyarde, obé­is­sante, pansue, flaque, ouverte, subite.

Ce mot est mascu­lin et fémi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 281v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_569]
(texte modernisé).

[Voilée. Nau, nave, navire ou nef.]






















«««  #  »»»

Voile à voguer. Courbee, venteuse, mobile, blanche, legere, callee, I. baissee, nauton­niere, humide, empen­nee, creuse, bouffante, haute, mari­niere, enflee, tendue ou esten­due, souflee, penchante, bossue, recour­bee, serue du vent, prompte, des­ploiee, fuiarde, obe­is­sante, pansue, flaque, ouuerte, subite.

Ce mot est mascu­lin & femi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 281v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_569]
(texte original).

[Voilee. Nau, naue, nauire ou nef.]