««« jonc »»»

« Jonc » dans :
Le Caron
1554
~ Claire en beau­té…

~#~














 

Jonc. Limeux ou li­mo­neux, aqua­tique, droit, grêle, poin­tu, jouet à vent, flaque, mol­let, inu­tile, azu­ré, hu­mide, ron­de­let, lis­sé, aigu, flu­vial, lon­guet, sté­rile, ma­ré­ca­geux.

Des joncs les uns sont lis­sés, et les autres sont aigus, et faits tou­jours en appoin­tis­sant. Les der­niers sont divi­sés en deux espèces, car les uns sont sté­riles, et les autres portent une graine noire et ronde, et ont le tuyau plus épais et plus cha­rnu.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 138r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_282_283]
(texte modernisé).

[Jonc d’étang. Homme.]

[Jonché. Lait.]

[Voir aussi jonchée et plante.]


 

«««  #  »»»

Ionc. Limeus ou li­mon­neus, aqua­tique, droit, gresle, poin­tu, ioüet à vent, flaque, mol­let, inu­tile, azu­ré, hu­mide, ron­de­let, lis­sé, agu, flu­uial, lon­guet, ste­rile, ma­res­ca­geus.

Des ioncs les vns sont lis­sez, & les autres sont agus, & faits tous­iours en appoin­tis­sant. Les der­niers sont diui­sez en deux especes, car les vns sont ste­riles, & les autres portent vne graine noire & ronde, & ont le tuiau plus espais & plus char­nu.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 138r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_282_283]
(texte original).

[Iong d’estang. Homme.]

[Ionché. Laict.]

[Voir aussi ionchee et plante.]