««« pleur »»»

« pleurs » ou « pleur » dans :
Scève
1544
~ Toujours n’est pas…
Tyard
1549
~ J’ai tant crié…
Des Autels
1551
~ Mon cœur, ma voix…
Ron­sard
1552
~ Petit nombril…
~ Que tout partout…
La Haye
1553
~ Petite porte…
Tahu­reau
1554 [1870]
~ Main, douce main…
Phi­lieul
1555
~ Paix je ne trouve… (Canz. 134)
~ Ô doux dédains… (Canz. 205)
Peletier
1555
~ Si tu n’es Vent…
Baïf
1555
~ Ni la mer tant de flots…
~ Ô pas en vain perdus…
Pas­quier
1555
~ Puisque je vois…
Magny
1557
~ Je cherche paix…
~ Vive qui vivre peut…
Grévin
1561
~ Je me ris de ce monde…
Ellain
1561
~ L’amitié libre…
Turrin
1572
~ Et pour néant…
~ Le mois de Mars…
Jean de La Taille
1573
~ Ô cœur ingrat…
Des­portes
1573
~ Mettez-moi sur la mer…
Gou­lart
1574
~ Ainsi que l’œil…
Jamyn
1575
~ Combien que l’Océan…
Chante­louve
1576
~ Autant de feuilles vertes…
Boys­sières
1578
~ L’on peut or’ contem­pler…
~ Ronsard pour sa Cassandre…
Hesteau
1578
~ Si je vis par la mort…
Marie de Romieu
1581
~ Le luth, César, l’Amour…
Courtin de Cissé
1581
~ Ô doux dédain…
~ Que me servent ces cris…
La Jessée
1583
~ Si Borge vante…
~ Ô guerre, ô paix…
~ Je meurs vivant…
~ Qu’on nombre l’Ost…
Blan­chon
1583
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 8]
Cornu
1583
~ Mon cœur, mon doux souci…
d’Avost
1587
~ La mer n’est pas toujours…
Du Tron­chet
1595
~ Heureux soit ce jour-là… (Canz. 61)
Las­phrise
1597
~ Je le veux appe­ler…
Alca­non
1598
~ Le torrent, le vent…
Grisel
1599
~ Si vous comptez les flots…
Angot
1603
~ Ni l’Hiver refroi­di…
~ Ni mes humides pleurs…
Anne de Marquets
1605
~ La terre ne produit…
Ner­vèze
1605
~ Beaux cheveux mes liens…
Malde­ghem
1606
~ Tout ani­mal… (Canz. 22)

~#~














 

Pleur. Amer, triste, pitoyable, humide, soucieux, lamen­table, argen­tin, décou­lant, large, doulou­reux, emper­lé, larmeux ou lar­moyant, redou­blé, liquide, arro­sant, moite, funèbre.

Ce mot est mascu­lin et fémi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 209v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_425]
(texte modernisé).

[Déplo­rable. Afflic­tion, bannis­se­ment, bataille, deuil, guerre, mal ou ma­la­die.]

[Pleurant. Marbre.]

[Pleurard /-arde. Complainte, femme, Héra­clite, marbre.]

[Pleureux /-euse /-s. Clameur, complainte, épi­taphe, femme, guerre, larmes, Vénus.]

[Ruisseaux de pleurs. Yeux.]






















«««  #  »»»

Pleur. Amer, triste, pitoiable, humide, soucieus, lamen­table, argen­tin, decou­lant, large, doulou­reus, emper­lé, larmeus ou lar­moïant, redou­blé, liquide, arrou­sant, moite, funebre.

Ce mot est mascu­lin & femi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 209v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_425]
(texte original).

[Desplo­rable [+deplo­rable]. Afflic­tion, bannis­se­ment, bataille, dueil, guerre, mal ou ma­la­die.]

[Pleurant. Marbre.]

[Pleurard [+pleurart]. /-arde. Complainte, femme, Hera­clite, Marbre.]

[Pleureus /-euse /-s. Clameur, complainte, epi­taphe, femme, guerre, larmes, Venus.]

[Ruisseaus de pleurs. Ieux [yeux].]