««« soif »»»

« soif » dans :
Hes­teau
1578
~ Passants ne cherchez plus…
Cour­tin
1581
~ Je ris, je pleure…
Du Monin
1585
~ Pardonne-moi Nombril…
Anne de Mar­quets
1606
~ Si on prise beaucoup…

~#~














 

Soif. Ardente, impla­cable, tanta­lide ou tan­ta­lienne, âpre, fâcheuse, enra­gée, véhé­mente, aride ou avide, insa­tiable, fervente, alté­rée, inex­tin­guible, moleste, essar­dée, impor­tune, hydro­pique, esti­vale, triste, hale­tante, sèche.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 247v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_501]
(texte modernisé).






















«««  #  »»»

Soif. Ardente, impla­cable, tanta­lide ou tan­ta­lienne, aspre, facheuse, enra­gee, vehe­mente, aride ou auide, insa­tiable, feruente, alte­ree, inex­tin­guible, moleste, essar­dee, impor­tune, hydro­pique, esti­uale, triste, hale­tante, seiche.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 247v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_501]
(texte original).