««« Ores­te »»»

« le fils » dans :
Robert Gar­nier
1579
~ Que les rocs Capha­rés…

~#~
















¶ « Que la femme l’époux, le fils la mère tue » : Que Clytem­nestre tue Aga­mem­non, et Oreste Clytem­nestre (Hécube dans La Troade de Rob. Garnier)
 

Oreste. Furi­bond ou fu­rieux, matri­cide, insen­sé, vengeur, misé­rable, cordial, malheu­reux, aga­mem­no­nien ou aga­mem­no­nide, turbu­lent, peureux, triste.

Oreste fils d’Aga­mem­non et de Clytem­nestre, se voulant ressen­tir de ce que sa mère entre­tenue par Égisthe avait fait tuer son père, il les fit mourir l’un et l’autre : pour laquelle exé­crable offense, il devint en furie, et ne retour­na point en son bon sens qu’il n’eût été au temple de Diane Taurique lui faire sacri­fice, où il fut conduit par Pylade son fidèle compa­gnon.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 185r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_376]
(texte modernisé).

[Orestéanne. Foi.]

[Voir aussi Corinthe, Pyrrhe et Érinne, Eumé­nides, Furies, Tisi­phone.]






















«««  #  »»»

Oreste. Furi­bond ou fu­rieus, matri­cide, insen­sé, vangeur, mise­rable, cordial, malheu­reus, aga­mem­no­nien ou aga­mem­no­nide, turbu­lent, paoureus, triste.

Oreste fils d’Aga­mem­non & de Clytem­nestre, se voulant resen­tir de ce que sa mere entre­te­nue par Ægiste auoit fait tuer son pere, il les fit mourir l’vn & l’autre : pour laquelle exe­crable offence, il deuint en furie, & ne retour­na point en son bon sens qu’il n’eust esté au temple de Diane Taurique lui faire sacri­fice, où il fut conduit par Pylade son fidele compa­gnon.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 185r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_376]
(texte original).

[Oresteanne. Foi.]

[Voir aussi Corinthe, Pyrrhe et Erinne, Eume­nides, Furies, Tisi­phone.]